Chiasson et Pageau se chargent des Sharks

Alex Chiasson, arrêté ici par Niemi en deuxième... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Alex Chiasson, arrêté ici par Niemi en deuxième période, a connu un fort match. Il a enfilé le but gagnant pour les Sénateurs.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ils ne jouent pas sur le même trio, mais la French Connection des Sénateurs a fait la différence contre les Sharks.

Alex Chiasson et Jean-Gabriel Pageau ont bien mérité leurs buts de la victoire et d'assurance, respectivement, hier soir au Coffre d'outils.

Avant de déjouer Antti Niemi coup sur coup en l'espace de 1:12 minute en troisième période, ils avaient obtenu de multiples chances de marquer.

Frustré par le gardien finlandais sur une échappée en première période, puis sur un deux contre un en deuxième où le défenseur Tommy Wingels est allé pêcher le retour sur la ligne des buts, Chiasson était particulièrement soulagé quand il a fait dévier un tir de Mark Stone pour rompre l'égalité de 2-2 créée par le deuxième but du match de Mika Zibanejad en début de troisième.

«Les chances étaient là et c'est le fun d'être récompensé. C'est certain que ce n'est pas le plus beau but, mais ce sont des buts comme ça qui font parfois la différence... Dave (Cameron, l'entraîneur-chef) m'avait justement parlé ce matin de continuer à aller devant le filet, que les gars avec qui je jouais enverraient la rondelle là et c'est exactement ce qui est arrivé sur le but», confiait-il après cette rencontre où il a enfilé son premier but en huit parties.

Ces gars étaient différents alors qu'en raison des blessures récentes à Milan Michalek et Matt Puempel, Chiasson a été promu sur un des deux premiers trios, aux côtés de Kyle Turris et Stone. Après avoir passé les dernières semaines à ronger son frein sur un quatrième trio, l'attaquant québécois se devait de saisir la chance qui s'offrait à lui.

«Il y a des gars qui sont blessés et c'est ça le hockey, il faut être capable de monter dans l'alignement et aider l'équipe le plus possible. J'ai travaillé fort dernièrement pour montrer que je suis capable de jouer», a ajouté le numéro90, qui fait de son mieux pour répondre aux attentes placées en lui depuis qu'il a été acquis contre Jason Spezza l'été dernier.

Chiasson récompensé

Chiasson a été récompensé à son quatrième tir au but hier, alors que Pageau en a eu besoin de sept avant de finalement trouver le fond du filet, convertissant un bel échange avec Erik Karlsson sur une descente à trois contre un.

«On a eu quelques chances, c'était dans le plan de match de lancer beaucoup alors qu'ils ont un bon gardien qui se tient profondément dans son filet. Je suis content que ça soit finalement rentré, pour moi et pour Alex. Son but a donné un 'boost' d'énergie, comme celui de Zibanejad d'ailleurs. C'est juste le 'fun' que ça commence à rentrer», a-t-il souligné.

Son trio des trois droitiers avec Erik Condra et Curtis Lazar a encore une fois été dominant dans ce match, étourdissant les Sharks lors de longues séquences en virevoltant dans leur zone, particulièrement en fin de partie alors que la foule leur a réservé une belle ovation à la fin d'une présence de 40 secondes qui s'est terminée par un tir de Condra.

Le troisième francophone des Sénateurs, le défenseur Marc Méthot, n'a pas noirci la feuille de pointage, mais sans faire de bruit, il a encore été très efficace, finissant sa soirée avec un différentiel de plus-2 alors que les gros canons des Sharks comme Joe Thornton et Patrick Marleau ont été pas mal invisibles.

L'ancien 67 Logan Couture aussi a eu une difficile soirée (moins-3), mais il a donné une bonne frousse aux partisans des locaux quand il est entré en collision avec le gardien Andrew Hammond avec environ six minutes à jouer, après que ce dernier ait accordé un mauvais retour.

Le «Hamburglar», qui avait l'air bien humain hier, s'est relevé difficilement, mais il a pu finir le match et être là quand les partisans se sont mis à lancer des hamburgers sur la glace, une fois la victoire portant sa fiche à 14-0-1 assurée.

Qui l'eut cru, les Sénateurs sont maintenant bien installés en huitième place dans l'Est et après avoir doublé Boston, ils peuvent même regarder devant eux et voir que les Capitals de Washington sont trois points devant eux et que les Red Wings de Détroit n'ont que quatre points d'avance au troisième rang de la division Atlantique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer