Ménard déborde de confiance

Le championnat national de curling débute samedi à... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Le championnat national de curling débute samedi à Calgary. Le Gatinois Jean-Michel Ménard et ses coéquipiers Martin Crête, Éric Sylvain et Philippe Ménard amorceront le tournoi samedi après-midi contre le champion olympique Brad Jacobs.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Jean-Michel Ménard part à la conquête d'un deuxième titre de champion national de curling samedi à Calgary.

Le skip du secteur Aylmer de Gatineau et ses coéquipiers Martin Crête, Éric Sylvain et Philippe Ménard sont arrivés en Alberta jeudi et la confiance règne en vue de ce Brier, l'équipe se présentant avec une série de 20 victoires d'affilée à son crédit.

Même le fait de commencer le tournoi en affrontant samedi après-midi le champion olympique Brad Jacobs, de Sault Ste. Marie, ne l'énerve pas plus qu'il faut.

«On a une très bonne saison jusqu'à date. Avant les Provinciaux (fiche de 11-0), on avait gagné deux autres tournois sans perdre un match (Mac Ice d'Ottawa et Challenge Casino de Charlevoix), donc on est sur une bonne lancée. La seule chose, c'est qu'on n'a pas joué ensemble depuis les championnats provinciaux vu qu'il n'y avait pas de tournois pendant que les autres provinces tenaient leurs provinciaux. On a pratiqué beaucoup cependant et on va espérer que le timing sera bon lors de notre premier match», me confiait le champion du Brier de 2006 à Regina.

L'équipe, qui compte le père de Ménard, Robert, comme entraîneur-chef ainsi que le vétéran Pierre Charette comme substitut, a passé une partie de la journée de vendredi au Saddledome pour apprivoiser la glace installée au domicile des Flames. Elle sera fin prête pour son premier duel du tournoi à la ronde contre un des favoris de la compétition, Jacobs, qui représente le Nord de l'Ontario.

«J'ai toujours aimé commencer le Brier contre une grosse équipe. Comme ça, si tu gagnes, ça te donne un bon momentum pour la suite des choses. Et si tu perds de façon serrée, ça donne quand même une certaine confiance qu'on est capable de rivaliser contre les grosses équipes pour le reste de la semaine», pense Ménard, dont le quatuor représente le club Etchemin de St-Romuald, près de Québec.

Celui-ci pense que son équipe est meilleure que celle qui avait remporté le titre de 2006 à Regina, alors que ses coéquipiers étaient Sylvain, François Roberge et Maxime Elmaleh.

«Mais en 10 ans, le curling a beaucoup évolué. Les équipes de pointe sont meilleures qu'elles l'étaient il y a 10 ans, et c'est la même chose pour nous autres, on évolue aussi de notre côté. En tant qu'équipe, c'est la meilleure saison que nous avons connue depuis très, très, très longtemps... On va espérer que toutes les étoiles soient alignées cette semaine et que ça arrive à nouveau», affirme le champion du Québec à sept reprises, qui a aussi participé au Brier à deux autres reprises, comme substitut et comme deuxième au sein de l'équipe de Guy Hemmings à Halifax en 2003.

Avec des bourses

Un des grands changements dans le petit monde du curling de haut niveau est la création d'un circuit avec des bourses tellement intéressantes que plusieurs joueurs peuvent vivre exclusivement de leurs revenus et de leurs commandites. Ils sont devenus des professionnels, quoi.

Ce n'est pas le cas de Ménard, 39 ans, qui travaille au gouvernement fédéral en ressources humaines.

«En 2006, il y avait peut-être une ou deux équipes qui faisaient ça à temps plein ou presque, maintenant, il y en a quatre ou cinq. C'est un peu deux poids, deux mesures. Mais on tire notre épingle du jeu et on leur donne du fil à retordre très, très souvent... Concilier travail, famille et curling, c'est cependant toute une job. C'est un bon défi, mais ça se fait», confie le père de deux jeunes filles.

Jean-Michel Ménard va certes s'ennuyer de celles-ci pendant la dizaine de jours qu'il va passer à Calgary, alors que le Brier prendra fin dimanche prochain. En présumant qu'il se qualifie pour le tournoi de l'an prochain, ce sera plus facile pour lui puisque le championnat national masculin de curling aura lieu à la Place TD du parc Lansdowne.

L'histoire sportive de Gatineau

Avis aux personnes qui auraient des artefacts reliés à l'histoire sportive de Gatineau, le nouveau Musée des sports vous invite à les apporter samedi, entre 10h et 14h, à son local du 3-115, boulevard Sacré-Coeur (sous-sol de l'église, porte E).

Pour plus d'informations, composez le 819-776-2006 ou écrivez au museedessports@gmail.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer