Un match en plein air... mais où?

La Place TD pourrait accueillir un match extérieur,... (Archives, Associated Press)

Agrandir

La Place TD pourrait accueillir un match extérieur, mais la LNH a d'autres plans.

Archives, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Alors que le Bal de neige se met en branle ce week-end, jasons un peu de la possibilité qu'un événement grandiose vienne marquer l'hiver 2017, alors que le Canada célébrera son 150e anniversaire: un match en plein air de la LNH.

C'est un secret de polichinelle que le maire Jim Watson tente d'attirer la Classique hivernale dans la capitale en 2017.

On a toujours présumé que l'endroit tout désigné pour tenir un tel match serait la Place TD du parc Lansdowne, fraîchement rénovée.

Mais lors d'une récente entrevue, Cyril Leeder, le président des Sénateurs d'Ottawa, m'a confié que ce n'était pas le seul site étudié par la LNH. «La ligue étudie la possibilité d'acheter son propre stade temporaire, qui pourrait accueillir environ 40 000 spectateurs. Ça pourrait être une autre option que d'avoir à ajouter 20 000 places temporaires (à la Place TD), et ça permettrait peut-être de tenir un tel match extérieur à un autre endroit.»

Cet achat permettrait de tenir des parties en plein air dans deux autres villes canadiennes qui n'ont pas de stade à ciel ouvert assez grand pour un tel événement, comme Montréal et Toronto. Dans la métropole, il y a d'ailleurs un précédent pour de telles installations: en 2011, le site de l'hippodrome Blue Bonnetts avait été transformé pour accueillir U2 et ses quelque 50 000 spectateurs - j'avais assisté à l'un des deux spectacles qui y avaient été livrés, une expérience fantastique.

Où pourrait-on faire de même dans la capitale nationale? En attendant la prochaine étape de leur développement, je verrais bien les plaines LeBreton accueillir un tel rendez-vous, d'autant plus que les Sénateurs songent à y déménager leurs pénates. Ce serait certes un bon test pour la logistique du site.

Mais cela devrait quand même être un plan B, après la Place TD.

Si la Ligue canadienne de football accorde l'organisation du match de la coupe Grey de 2017 au Rouge et Noir, comme on s'y attend, le Ottawa Sports and Entertainment Group (OSEG) a déjà des plans pour ajouter 18 000 sièges temporaires aux 24 458 places de la Place TD.

La tenue de la finale de la LCF en novembre 2017 permettrait ensuite d'enchaîner avec un match en plein air au même endroit le mois suivant, histoire de commémorer le 100e anniversaire du tout premier match de l'histoire de la LNH, tenu le 19 décembre 1917 à l'aréna Dey, qui était érigé à l'endroit où se trouve maintenant le parc de la Confédération. Le Canadien de Montréal avait alors défait les Sénateurs originaux 7-4. Le Tricolore serait évidemment invité à participer à la réédition de ce match centenaire.

«Je n'ai pas entendu parler de cette possibilité d'achat d'un stade temporaire par la LNH, me confiait hier Jeff Hunt, le président d'OSEG Sports. Ça a du sens, parce que ces matches sont très lucratifs. En même temps, je pense que l'idée est de jouer ces parties dans des stades qui sont bien connus et qui ont une personnalité. [...] Dans les conversations que nous avons eues avec les Sénateurs, ils semblaient intéressés à travailler avec nous. Mais pour aller de l'avant, on doit d'abord savoir si on aura le match de la coupe Grey, ce qui pourrait encore prendre un an.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer