Qui succédera à Murray?

Atteint d'un cancer incurable, le directeur général des... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Atteint d'un cancer incurable, le directeur général des Sénateurs, Bryan Murray, livre la plus grande bataille de sa vie.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est triste, mais c'est la réalité, Bryan Murray doit planifier sa succession à la direction des Sénateurs d'Ottawa en même temps qu'il livre un combat contre un adversaire implacable, un cancer en phase terminale.

L'homme de hockey de Shawville l'a confirmé en entrevue au Ottawa Citizen avant de prendre le chemin de la Floride pour la pause du match des étoiles: il est «fort probable» qu'il passe le flambeau à la fin de la présente saison.

La grande question évidemment est, qui prendra sa relève?

Murray va apparemment avoir son gros mot à dire, encore plus que le propriétaire Eugene Melnyk.

«Tout ce que Eugene m'a dit, c'est: "Tu vas choisir le prochain, Bryan. On va travailler ensemble là-dessus, mais tu vas décider quand lui transférer (les pouvoirs)"», a-t-il relaté.

Ses deux directeurs généraux adjoints, Pierre Dorion et Randy Lee, sont les favoris pour hériter du poste, alors qu'ils aident déjà beaucoup Murray à effectuer son boulot tout en subissant des traitements de chimiothérapie pendant 48 heures aux deux semaines.

En fait, je place immédiatement un «p'tit 2$» sur Dorion. Comme dépisteur-chef de l'équipe, il a eu son mot à dire dans la sélection de tous les joueurs qui représentent l'avenir de cette équipe, les Erik Karlsson, Cody Ceci, Robin Lehner, Mike Hoffman, Mark Stone, Jean-Gabriel Pageau, etc. Dans le marché de la capitale nationale, son bilinguisme devrait représenter un avantage, en plus.

Lee a surtout travaillé dans l'ombre au niveau du développement de ces joueurs. Cette saison, il est le directeur général du club-école de Binghamton, qui connaît certains ratés (avant-dernier dans son association).

Nombreux prétendants

Mais si jamais Murray et Melnyk s'entendent pour dire que ces deux hommes ne sont pas prêts à assumer les fonctions de dg dès l'an prochain, ce ne sont pas les candidats qui manquent provenant de l'extérieur. Voici d'ailleurs quelques noms qui risquent de revenir sur le tapis:

  • Ray Shero: comme dg des Penguins de Pittsburgh, il a gagné une coupe Stanley en 2009, mais ses critiques diront qu'avec Sidney Crosby et Evgeny Malkine, il aurait dû en gagner plus qu'une. Congédié l'an dernier par les Penguins, il a fait ses premiers pas dans le métier avec les Sénateurs de 1993 à 1998, comme assistant dg.
  • Brent Flahr: assistant dg avec le Wild du Minnesota, sous Chuck Fletcher, qui est un bon ami de Bryan Murray (il a travaillé sous ses ordres à Anaheim et en Floride, comme Flahr). Un autre qui a déjà travaillé pour les Sénateurs, il était leur directeur des opérations hockey de 2007 à 2009.
  • Jacques Martin: l'entraîneur qui a gagné le plus de parties à la barre des Sénateurs est souvent au Coffre d'outils en sa qualité de consultant spécial au dg des Penguins. Il a de l'expérience à ce poste, l'ayant occupé pendant trois saisons en Floride (il était aussi entraîneur-chef pour les deux premières). Il avait embauché Benoît Groulx pour diriger son club-école à Rochester en 2008. Il connaît évidemment bien le marché dans son patelin. Douteux qu'il ait des atomes crochus avec Murray, qui restera impliqué comme consultant après son départ.
  • Pierre McGuire: le commentateur à NBC Sports va certainement poser sa candidature pour le poste, il le fait chaque fois qu'un poste de dg est disponible. Il connaît bien la situation à Ottawa parce qu'il en parle chaque matin à la radio de TSN 1200, mais ça n'en fait pas un bon candidat pour autant. Associé à la période la plus noire de l'histoire du club, lui qui avait brièvement été entraîneur adjoint pendant le court règne de Dave «Sparky» Allison (fiche de 2-22-3). Pas un candidat sérieux.
Et il y en aura probablement quelques autres.

Les prochains mois vont être très intéressants dans le giron des Sénateurs, qui ont de grandes décisions à prendre pour l'avenir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer