Anderson vaut son pesant d'or

Craig Anderson... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Craig Anderson

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Sénateurs amorcent la deuxième moitié de la saison ce soir à Dallas, en affrontant le premier centre qu'ils ont été forcés d'échanger l'été dernier: Jason Spezza.

Les 41 premières parties de la saison ont permis de déterminer que Kyle Turris est peut-être un bien bon deuxième centre, mais qu'il n'a pas l'étoffe pour se mesurer aux meilleurs adversaires soir après soir, tandis que Mika Zibanejad, à 21 ans, n'est pas prêt à pivoter une deuxième ligne - en fait, je persiste à croire que son avenir est à l'aile est raison d'un manque de vision du jeu.

Quant à Jean-Gabriel Pageau, il mériterait une chance de jouer avec Bobby Ryan et Mike Hoffman, ce qu'il faisait à l'entraînement hier, sur une longue période pour voir s'il ne pourrait pas être une solution à l'interne.

En réunion avec les dépisteurs en Floride cette semaine, le directeur général Bryan Murray a mentionné lors d'une entrevue avec le Sun ce week-end qu'il était toujours à la recherche d'un attaquant qui pourrait venir renflouer son top-6.

Avec un club qui semble destiné à rater les séries pour une deuxième saison consécutive, avec un recul de huit points sur la dernière place donnant accès aux séries, le vétéran dg est déjà rendu à la croisée des chemins: il doit décider dès maintenant s'il doit vendre son joueur le plus attrayant sur le marché, le gardien Craig Anderson, pour obtenir un bon jeune attaquant qui pourrait aider son club pendant plusieurs années.

Ordinaire la saison dernière, le cerbère américain de 33 ans a retrouvé sa forme d'il y a deux ans et sans ses performances devant le filet, Ottawa serait probablement au plus fort de la course pour être de la loterie Connor McDavid/Jack Eichel.

Il a cependant démontré une tendance à connaître une bonne saison suivie d'une moins bonne, le temps pour l'échanger est donc maintenant, alors que sa valeur est à son plus haut et qu'il détient un contrat raisonnable (il fait 3,18 M$ cette saison et une prolongation de trois ans lui rapportera ensuite 4,2m$/an). Il est présentement 4e dans la LNH pour le taux d'efficacité à ,928, et 14e pour la moyenne à 2,35.

Anderson est le seul morceau de valeur que Murray pourrait offrir à un club désespéré pour un gardien de premier plan afin d'obtenir un jeune attaquant de qualité, style Taylor Hall à Edmonton, ou Mikael Granlund au Minnesota. Ce dernier est frappé par la «guigne de la deuxième année» (4 buts et 15 points en 32 parties), mais il n'a que 21 ans et il a beaucoup de talent.

Dans une telle transaction, les Sénateurs devraient aussi obtenir un des jeunes gardiens de leur partenaire - un Darcy Kuemper au Minnesota, un Ben Scrivens ou Viktor Fasth à Edmonton - étant donné qu'il n'est pas certain que Robin Lehner est prêt à combler seul le poste de gardien numéro un. Le Suédois de 23 ans est considéré comme le gardien de l'avenir des Sénateurs depuis qu'il a aidé les Senators de Binghamton à gagner une coupe Calder en 2011, mais dans le moment présent, il affiche des statistiques bien décevantes (fiche de 6-6-2, moyenne de 3,03 et taux d'efficacité de ,904).

Ce dernier devra bien prouver un de ces jours que les Sénateurs ont fait le bon choix en échangeant Ben Bishop il y a deux ans, et il vaut mieux déterminer s'il a bel et bien cette graine de numéro un dès maintenant, alors qu'il écoule la première année de son deuxième contrat bon pour trois ans.

Un échange de Craig Anderson signalerait que les Sénateurs sont des vendeurs, et ils pourraient ensuite tenter d'échanger quelques vétérans comme Milan Michalek et David Legwand, en présumant que Colin Greening n'est pas échangeable avec son gros contrat, tandis que les Chris Phillips et Chris Neil ont des clauses de non-échange limitées en plus de faire partie des meubles.

mise au point

Parlant de gardiens, vous avez probablement entendu parler de celui acquis par les Olympiques en fin de semaine (sinon, voir en page28 d'autres textes du collègue Jean-François Plante à son sujet). Pour éviter tout conflit d'intérêt et par soucis d'éthique, je ne pourrai pas écrire sur cette équipe pour le reste de la saison, sauf en ce qui a trait au dossier du centre multifonctionnel.

Partager

À lire aussi

  • Duel de mauvais gardiens

    Sénateurs d'Ottawa

    Duel de mauvais gardiens

    Les Sénateurs d'Ottawa auraient facilement pu terminer leur long voyage dans l'ouest sur une note victorieuse, hier soir. Ils affrontaient une autre... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer