Les Sénateurs devraient prêter Lazar à ÉCJ

Le Championnat mondial junior fournirait l'occasion à Curtis... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Le Championnat mondial junior fournirait l'occasion à Curtis Lazar de retrouver sa confiance en attaque.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ils ont encore presque trois semaines avant d'être appelés à prendre une décision finale, mais être un membre de la direction des Sénateurs d'Ottawa, je serais favorable à ce que Curtis Lazar aille passer les Fêtes à donner un coup de main à Benoît Groulx avec Équipe Canada junior.

Pourquoi, demandez-vous?

Parce que le centre de 19 ans a beau avoir prouvé qu'il peut tenir son bout dans la Ligue nationale de hockey pendant le premier quart de la campagne, nous sommes arrivés au début décembre et il est toujours en quête d'un premier but pour aller avec ses six mentions d'assistance.

Prendre part à un tournoi avec des joueurs de son âge, au lieu d'affronter des hommes soir après soir, pourrait l'aider à débloquer en attaque, et Dieu sait que les Sénateurs ont besoin que plusieurs de leurs attaquants commencent à contribuer plus régulièrement à ce chapitre.

L'an dernier à Malmo, en Suède, Lazar avait été un des piliers de la formation canadienne, récoltant trois buts et quatre passes en sept parties.

S'il participait au Championnat mondial junior de Montréal et Toronto à compter du 19 décembre, il aurait à nouveau un rôle de premier plan au sein de cette formation, sur la patinoire comme en dehors de celle-ci puisqu'il y a de fortes chances qu'il serait nommé capitaine de l'équipe.

Ce n'est pas comme si l'ancien des OilKings d'Edmonton était indispensable aux succès des Sénateurs, lui qui joue moins de 13 minutes par partie en moyenne, lorsqu'il est en uniforme.

Il a été laissé de côté à quatre reprises - deux fois pour cause de blessure mineure - et sans lui, Ottawa a un dossier de deux gains contre deux revers.

Il y a quatre autres centres présentement sur l'alignement - Kyle Turris, David Legwand, Mika Zibanejad et Zack Smith, relégué aux gradins samedi à Tampa Bay - et son absence pourrait évidemment permettre aux Sénateurs de rappeler Jean-Gabriel Pageau, qui est le meilleur joueur du club école à Binghamton selon tous les rapports. Il vient d'aider son ailier attitré, Shane Prince, à mettre la main sur le titre de joueur par excellence de la dernière semaine dans la Ligue américaine de hockey, d'ailleurs. De toute façon, comme je le maintiens depuis longtemps, Zibanejad devrait être muté à l'aile de façon permanente.

C'est certain que si la glissade se poursuit (quatre revers à leurs cinq derniers matches), des changements vont s'imposer dans la capitale. Avant de songer à effectuer un changement derrière le banc, il y a certes moyen de donner de meilleures munitions à Paul MacLean.

Il faudrait évidemment qu'il soit prêt à donner une chance à Pageau de se faire valoir avec des ailiers capables de bien le compléter, peut-être de «gros bonshommes» comme Alex Chiasson et Mark Stone?

Je ne comprends d'ailleurs vraiment pas l'entêtement de MacLean à insérer Chiasson aux côtés de Turris et Clarke MacArthur, plutôt qu'avec Bobby Ryan. Avant qu'il ne soit blessé vendredi dernier en Floride, ce dernier jouait depuis quelques parties avec Zack Smith comme centre et vous ne me ferez pas avaler que l'attaquant américain a signé une prolongation de contrat de sept ans pour 50,75 millions$ afin de se retrouver avec un tel plombier comme pivot.

En vitesse

Concernant le Championnat mondial junior, c'est évidemment décevant de retrouver seulement trois joueurs issus de la LHJMQ (Zach Fucale, Frédérick Gauthier et Samuel Morin) parmi les 29 joueurs invités au camp de sélection d'ÉCJ en vue du tournoi qui sera présenté en partie à Montréal. Mais le portrait pourrait changer si Jonathan Drouin et Anthony Duclair, qui ont des rôles de second plan avec leurs équipes de la LNH respectives (le Lightning et les Rangers), sont prêtés à Benoît Groulx. La même logique qui concerne Lazar s'applique dans leur cas, à mon humble avis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer