La Fondation Pat-Burns renaît

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dormante depuis sa création il y a quatre ans, la Fondation Pat-Burns a officiellement été relancée hier sur des bases nettement plus solides.

Doté d'un nouveau logo, d'un nouveau site Internet et d'une page Facebook et d'un nouveau conseil d'administration toujours présidé par Jason Burns, le fonds va commencer à distribuer en 2015 quelque 34000$.

Différentes bourses totalisant 5000$ pour la prochaine année seront distribuées à un entraîneur de sport amateur méritant (500$), à d'autres entraîneurs ayant besoin d'un coup de main pour de la formation ou de l'équipement (10 bourses de 250$), ainsi qu'à des athlètes issus de familles moins bien nanties qui ont besoin d'aide pour pratiquer leur sport (total de 2000$).

«C'est un nouveau souffle, un nouveau départ pour la Fondation, qui reprend ses activités en s'appuyant sur des bases solides. Dorénavant, toutes les actions de la Fondation iront dans le sens de notre mission, qui est de rendre hommage à l'homme respecté qu'était Pat Burns et faire rayonner ses succès comme entraîneur au hockey. On s'engage à honorer les dernières volontés de mon père et ainsi promouvoir et appuyer le sport amateur dans la région de Gatineau», a indiqué Burns lors d'un point de presse.

La Fondation tentera de remettre ses bourses dans le cadre des différents banquets méritas des associations sportives de la région ainsi que des programmes sport-études.

De gros joueurs intéressés

Des activités sont également prévues afin d'amasser des fonds pour en assurer sa pérennité. Une première aura lieu dès le mois de janvier prochain, Jason Burns préférant attendre que le tout soit officialisé avant d'en annoncer les détails. Un tournoi de golf-bénéfice est également prévu l'été prochain.

«Dans les dernières 24 heures, j'ai reçu beaucoup de coups de téléphone de gros joueurs prêts à s'associer avec la Fondation Pat-Burns. On ne se cachera pas qu'on se sert un peu de son entrée au Temple de la renommée pour mousser la Fondation, ça remue beaucoup d'émotions et de souvenirs. Je pense que ça peut aider beaucoup le sport amateur, comme entraîneur (au hockey mineur), j'ai vu combien de temps et d'argent on met là-dedans. La majorité des entraîneurs ne sont pas payés, ils paient bien des choses de leur poche... Un bon entraîneur, ça fait une grosse différence dans la vie d'un athlète», a ajouté Burns.

Le conseil d'administration qu'il préside est complété par le vice-président John Janusz, ancien directeur du Service de police de Gatineau et ami proche de Pat Burns, le secrétaire Stéphane Lauzon, président de la commission des loisirs, des sports et de la vie communautaire et représentant de la Ville de Gatineau, et le trésorier Michel Déziel, président de MD Services Conseils.

Lauzon était heureux de rapporter que le conseil municipal a adopté récemment une résolution invitant le comité de toponymie à trouver un lieu auquel le nom de Pat Burns pourrait être accolé afin de mieux perpétuer la mémoire de l'ancien entraîneur des Olympiques, du Canadien, des Maple Leafs, des Bruins et des Devils.

«Comme il y a déjà un aréna (à Stanstead) à son nom, ça pourrait être le hall d'entrée Pat Burns au futur complexe multidisciplinaire, mais on va laisser le comité de toponymie travailler sur ce dossier-là, mais ils ont le mandat de revenir très prochainement avec des recommandations», a commenté Lauzon, qui aimerait également que le nom de Burns soit considéré pour rebaptiser l'autoroute 50.

Jason Burns a pour sa part refusé de commenter à ce sujet, préférant laisser à la Ville le soin de trancher.

Pour les intéressés à soumettre des candidatures au Prix de la Fondation Pat-Burns, il faut se rendre sur le site Internet www.fondationpat-burns.com.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer