Des Flyers qui ressemblent aux Sénateurs

Depuis le mois de février, les Flyers montrent... (Mike Carlson, Associated Press)

Agrandir

Depuis le mois de février, les Flyers montrent une fiche de 13-5-5, ce qui rappelle la remontée au classement que les Sénateurs ont orchestré l'an dernier pour finalement participer aux séries.

Mike Carlson, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / Dans ce dernier droit dans la LNH, je suis pas mal impressionné par la tenue des Flyers, l'équipe que je surveille de très près vu que j'habite dans le coin et que je suis souvent dans leurs bureaux pour apprendre les rudiments de la business du hockey.

Ils ont une excellente fiche de 13-5-5 depuis le début de février et je dois vous dire que je ne m'attendais pas à ça de leur part. C'est le genre de poussée de fin de saison qu'ont connue les Sénateurs l'an dernier, et quand ils ont battu les Red Wings de Detroit mardi dernier, ils se sont justement hissés au huitième rang dans l'Est, le dernier donnant accès aux séries.

Ils l'ont perdu depuis quand les Wings ont gagné jeudi, et ce malgré leur victoire de la veille à Chicago, qui était particulièrement remarquable vu qu'ils avaient joué un match émotif la veille à Philadelphie avant d'aller affronter les Blackhawks sur leur patinoire. Ils ne s'en étaient pas laissés imposer et étaient revenus à la charge avec une victoire de 3-2.

Ils n'accusent qu'un point de retard sur Detroit, mais dans cette course effrénée, ils ont l'avantage d'avoir deux parties de plus à jouer qu'eux ainsi que les clubs qui les pourchassent comme les Devils, les Hurricanes et les Sénateurs (avant leur match de vendredi). J'ai comme l'impression que ces derniers vont manquer de temps cette fois-ci.

Chez les Flyers, il n'y a pas de doute que Claude Giroux a joué un grand rôle de leader au sein de l'équipe au cours des deux derniers mois. Mais il n'est pas le seul à contribuer aux succès de l'équipe, pas mal tout le monde a son mot à dire et ce que j'apprécie de ce club, c'est de voir à quel point les joueurs travaillent fort soir après soir. C'est certain qu'il y a l'aspect confiance qui joue là-dedans.

La défense était le point d'interrogation de l'équipe avant la saison et il faut dire que le défenseur Shayne Gostisbehere s'est avéré une très belle surprise. Rappelé des mineures en novembre dernier, celui que l'on surnomme « Ghost » a eu un impact suffisant pour que plusieurs mentionnent son nom comme un candidat au trophée Calder de recrue de l'année. 

Je n'irais pas jusque là, je pense personnellement que ce que Artemi Panarin est en train de faire à Chicago est difficile à battre, il pourrait connaître une saison de près de 80 points en tant que recrue, ce qu'on ne voit pas souvent. Il a beau évoluer au sein d'une bonne équipe et être un peu plus vieux (24 ans, deux ans plus vieux que Gostisbehere). Connor McDavid a une meilleure moyenne de points par partie, supérieure à un point par match, mais je pense qu'il n'a pas joué assez de matches en raison de sa blessure.

Concernant Gostisbehere, la chose qui est particulièrement remarquable avec lui est que ses buts et ses passes (il en a 16 et 23 pour 39 points en 51 matches) semblent toujours arriver lorsque son club en a le plus besoin. Il a cinq buts gagnants à sa fiche alors qu'on dirait qu'il est à son meilleur quand son club a besoin d'un gros jeu.

•••

La réunion des directeurs généraux en Floride cette semaine nous a permis d'apprendre qu'on devrait savoir d'ici le mois de juin à quoi s'en tenir pour une expansion des cadres. 

J'espère que Québec obtiendra une réponse positive à sa candidature. Ce serait vraiment le « fun » de voir éventuellement la rivalité entre les Nordiques et les Canadiens revivre. On a tous vu à quel point le retour des Jets à Winnipeg s'est bien passé et il n'y a pas de doute dans mon esprit que Québec pourrait faire aussi bien, sinon mieux, que Winnipeg.

L'autre élément intéressant de ces réunions est la décision d'en arriver à une réduction de la grosseur de l'équipement des gardiens en vue de la prochaine saison. Je pense que c'est la bonne avenue à explorer pour tenter d'en arriver à une augmentation du nombre de buts comptés, plutôt que de penser à des mesures drastiques comme agrandir les filets. Je suis content de voir que les gardiens ne sont pas contre cette initiative.

Propos recueillis par Marc Brassard

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer