Qui causera la surprise?

Notre collaborateur Daniel Brière a accroché ses patins... (Matt Rourke, Archives Associated Press)

Agrandir

Notre collaborateur Daniel Brière a accroché ses patins de joueur, mais pas sa plume.

Matt Rourke, Archives Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quand j'ai annoncé ma retraite en août dernier, vous pensiez peut-être que vous vous étiez débarrassé de moi dans les pages du Droit?

Hé bien non! J'ai accroché mes patins comme joueur, mais je n'ai pas accroché ma plume de chroniqueur. Comme les éditeurs du quotidien de mon patelin sont encore intéressés à ce que j'ai à dire sur le hockey, je suis de retour pour une autre saison, ma neuvième dans ces pages.

Je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer depuis que j'ai pris ma décision, je suis très occupé et ça ne m'a donc pas trop démangé de sauter sur la glace quand les camps d'entraînement ont ouvert.

En plus de m'impliquer dans le hockey de mes trois fils, les Flyers m'ont donné l'opportunité de prendre de l'expérience dans leurs bureaux, j'assiste donc à toutes les réunions qui n'ont pas de lien avec l'évaluation des joueurs, en plus de rencontrer plein de gens lors d'activités de relations publiques. J'aime bien ça jusqu'à maintenant et on verra vers quoi ça va me mener.

Vous m'avez peut-être entendu à la radio également, je discute avec Louis-Philippe Brûlé au 104,7 FM les vendredis lors de son émission du retour à la maison. À Montréal, je m'entretiens aussi une couple de matins par semaine avec mon ami Patrick Bélanger à CKOI, en plus de collaborer aux Amateurs de sports en soirée.

J'ai été un joueur de hockey professionnel, mais je suis un fan moi aussi, donc ce n'est pas vraiment du travail que de me demander de jaser de hockey.

La prochaine saison de la LNH qui s'amorce demain s'annonce extrêmement intéressante, j'ai bien hâte de suivre ça.

À ce temps-ci de l'année, toutes les équipes pensent s'être améliorées, elles pensent toutes pouvoir faire des dommages si tel ou tel joueur s'est bien développé. Après le premier mois, il y a bien des équipes qui reviennent sur terre et se rendent compte qu'il sera difficile pour eux de lutter pour une place en séries, ou pour la coupe Stanley.

Je suis curieux de voir quelle équipe va causer une surprise cette saison, à l'image des Flames de Calgary de l'an dernier ou de l'Avalanche du Colorado d'il y a deux ans.

Une chose est certaine, ça va être particulièrement de voir l'impact qu'auront les deux premiers choix au repêchage, Connor McDavid et Jack Eichel, sur leurs équipes respectives, les Oilers et les Sabres. Comment vont-ils s'adapter aux rigueurs de la LNH?

J'ai bien hâte de voir aussi comment les Penguins vont intégrer Phil Kessel dans leur équipe, tu ajoutes une autre vedette dans un vestiaire qui en compte déjà plusieurs.

Du côté du Canadien de Montréal, est-ce que l'ajout d'Alexander Semine va leur permettre de surpasser Tampa Bay au sommet du classement de la division Nord-Est? Comment va-t-il s'adapter aux exigences de l'entraîneur Michel Therrien? Et il y a plein d'autres histoires, avec Alex Galchenyuk qui se retrouve au centre maintenant. Et est-ce que Carey Price pourra maintenir le même rythme que l'an dernier. Max Pacioretty est-il bien remis de sa blessure subie pendant son entraînement estival, et comment va-t-il composer avec la pression d'être capitaine?

Du côté des Sénateurs, je pense qu'ils vont encore lutter pour une des dernières places en séries, pourvu que Mark Stone poursuivre sur sa lancée. Je suis intéressé de voir comment leurs gardiens vont faire, est-ce qu'Andrew Hammond peut jouer comme il l'a fait en fin de saison dernière? Et je m'intéresse évidemment au développement de Jean-Gabriel Pageau, j'espère qu'on va lui donner encore plus de responsabilités, il le mérite, car il travaille extrêmement fort.

Du côté des Flyers, je pense que l'attaque est entre bonnes mains avec Claude Giroux et Jakub Voracek, et le club s'attend à de meilleures performances de gars comme Vincent Lecavalier, Sean Couturier et Brayden Schenn, notamment. Steve Mason a fait ses preuves devant le filet, mais le point d'interrogation est à la ligne bleue.

C'est tout pour cette première chronique de la saison, on se reparle environ aux deux semaines, comme par les années passées.

Les propos de Daniel Brière ont été recueillis par Marc Brassard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer