À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Allo, Calypso ? Nous sommes en 2017 !

Vos arguments pour justifier l'interdiction des seins nus dans votre parc aquatique ne tiennent pas la route. Vous invoquez la présence d'enfants. Pourtant, vous dites « ne pas avoir d'objections à ce qu'une femme se dévêtisse sur une plage ». N'y a-t-il pas là aussi des enfants ?

Et ne vaut-il pas mieux que ces enfants découvrent l'anatomie en compagnie de leurs parents plutôt que sur les sites pornographiques ? Dans les pays scandinaves, la nudité est normale, et pourtant leurs populations sont les plus heureuses du monde ! Ce que les femmes veulent, c'est une reconnaissance symbolique qu'elles ont les mêmes droits que les hommes. Et vous feriez oeuvre éducative en l'enseignant aux enfants ! Rassurez-vous : lorsque cette égalité sera reconnue chez vous, bien peu en profiteront, mais il est temps de la reconnaître « parce que nous sommes en 2017 », comme le dirait Justin Trudeau ! 

Arlette Glaude, Val-des-Monts

Du leadership à Gatineau

Les élections municipales approchent à grands pas. Quel candidat j'appuierai à la mairie de Gatineau lors du prochain rendez-vous électoral le 5 novembre ? Je n'en sais rien. Il est trop tôt pour se prononcer. Mais ça saute aux yeux, le futur magistrat doit unir dans la mesure du possible la plupart des membres du conseil municipal. Son leadership doit inspirer les citoyens afin qu'ils s'intéressent davantage aux affaires publiques. Un politicien qui aura des idées sensées et une vision réaliste de Gatineau.

Je serai déçu d'exercer mon droit de vote si la campagne électorale se déroule sous le sceau de la petitesse et de la politicaillerie. Par contre je m'attends à ce que les aspirants à la mairie, Sylvie Goneau et Denis Tassé entre autres s'en prennent au bilan du maire sortant Maxime Pedneaud-Jobin. Avec le départ de Mireille Appolon, Denise Laferrière et de Maxime Tremblay, on doit s'attendre à ce que certains nouveaux élus municipaux soient en formation.

Philippe Racine, Hull

***

La question du jour

La programmation des fêtes du 150e dans la région de la capitale est-elle à la hauteur de vos attentes?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer