À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Quelques heures à vivre...

Le 17 juin, mon amie Marie-Claire Monast-Lamoureux a été transportée à l'hôpital de Hull avec une myasthénie (faiblesse musculaire) grave. Elle ne pouvait ni avaler, ni parler, et respirait à peine. Le Dr Alexis Gagnon, neurologue, est vite intervenu pour qu'elle respire et se nourrisse. Après huit jours de soins intensifs et deux de convalescence, elle a obtenu son congé !

Merci au Dr Gagnon et à son équipe de lui avoir sauvé la vie. Dans chaque profession, il y a de ces gens qui font la différence et il est l'un de ceux-là.

Marius Patry, Gatineau

MosaïCanada : de bons mots

J'ai fait cette semaine un quart de travail à MosaïCanada 150. Des gens de partout n'avaient que de bons mots à dire de cette merveilleuse exposition ; de l'Alberta, de Laval, de l'Estrie, d'ici. Combien de fois ai-je entendu : « On va revenir ! »

Passez le mot, ça vaut le détour !

Guy Belisle, Gatineau

Amis des enfants

Félicitations aux municipalités de Saint-André-Avellin et de Thurso pour leur adhésion au programme Amis des enfants qui rallie une quarantaine de communautés du Québec pour donner une voix aux jeunes dans toute la diversité des services à mettre en place. Bravo de cet engagement aussi tangible.

Raymond Ménard, Plaisance

Taxes scolaires: que font les députés ?

Alors que l'iniquité se prolonge depuis des années, le ministre de l'Éducation Sébastien Proulx « étudie » le déséquilibre des taxes scolaires entre anglophones et francophones. Aucun échéancier n'a été prévu pour une hypothétique réforme.

En Outaouais, le glissement des revenus vers les anglophones frôle l'indécence au point que la Western Quebec School Board se permet de réduire ses taux de 24 % pendant que les commissions francophones hésitent entre couper les services ou augmenter encore leur taux de taxation. Compte tenu du rapport de dépendance traditionnel entre le Parti libéral et les communautés anglophones, il est acquis que le ministre étudiera au moins jusqu'à la prochaine élection, laissant à un nouveau ministre le soin de recommencer l'étude. Ce qui devrait permettre un glissement additionnel de quelques millions supplémentaires avant que se pointe une solution. Et que font nos députés régionaux durant ce temps ? L'un d'entre eux pourrait-il aller au-delà d'un accusé de réception ?

De toute évidence le lobby anglophone québécois a plus d'impact à Québec  que la majorité passive des cinq comtés de l'Outaouais qui tolère un régime de financement scolaire comparable à celui que l'Ontario utilisait  au début du XXe siècle pour éradiquer l'enseignement en français.

Gérard Laurin, Gatineau

***

La question du jour

Le chef du Service de police d'Ottawa doit-il, ou non, porter son uniforme lors du défilé du Festival de la fierté dans la capitale ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer