À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Le sens de « national »

En 1977, le gouvernement du Québec a déclaré officiellement le 24 juin, « Fête nationale du Québec ». Depuis, cette fête s'est déployée avec fierté.

Or, depuis quelques années, des journalistes tentent de changer le mot « national » par « Saint-Jean », oubliant ainsi tout le travail fait par nos prédécesseurs pour obtenir la reconnaissance de ce mot, et oubliant aussi que Stephen Harper, ex-premier ministre du Canada, a aussi accordé cette reconnaissance.

À chaque nation sa Fête nationale !

Alcide Clément, Sherbrooke

Il y a des solutions

Des solutions pour contrer les transferts de taxes scolaires ? Plusieurs ont été mises de l'avant, et elles méritent toutes d'être examinées, que ce soit la taxe unique pour l'Outaouais ou le Québec au complet, l'interdiction de « magasiner » son compte de taxes, etc.

Il faut que nos députés travaillent avec le ministre de l'Éducation afin de soupeser chaque option, au regard des seuls intérêts des enfants et des contribuables, et non ceux des commissions scolaires et des commissaires incompétents.

Christian Laroche, Gatineau

Des aînés généreux

Merci aux résidants des Jardins Notre-Dame. Lors de notre sollicitation, nous avons été collectivement très généreux. La Fondation du cancer a grandement apprécié notre don de 810 $. Cela aidera certainement des personnes atteintes du cancer. 

Un grand merci à Monique pour sa collaboration.

Rollande Lemieux, Gatineau

Un don, en passant ?

Pour ceux qui décident de transférer leurs taxes scolaires vers le réseau anglophone, ils devraient au moins envoyer une partie de leur économie au Club des petits déjeuners afin de pouvoir se regarder dans le miroir, surtout si leurs enfants ont déjà fréquenté les écoles de l'Outaouais.

Marc Juteau, Gatineau

***

La question du jour

Le Centre sportif de Gatineau doit-il offrir une salle de musculation alors qu'il y a déjà quatre salles d'entraînement dans le secteur?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer