À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Ignoble!

Demandez aux Canadiens ce qu'ils pensent des excuses du gouvernement fédéral à l'endroit d'Omar Khadr, et de l'ider de donner de l'argent à cet ignoble et profiteur individu...

Jacques Éthier, Gatineau

Pas croyable

Pas croyable : tu fais un meurtre et s'il se passe trop de temps avant ton procès, tu n'auras aucune punition. C'est la conséquence de l'arrêt Jordan.

Si l'on t'emprisonne (comme terroriste) tu auras droit à une grosse compensation et à des excuses royales ou presque. C'est sûrement ça, le monde à l'envers. Et les familles des victimes, elles ?

Luc Robert, Gatineau

Plus de pouvoirs

J'ai eu affaire avec le Bureau de l'ombudsman de la Ville de Gatineau. Il ne règle rien mais aide le citoyen à régler le sien dans ce dédale administratif. Une dizaine de cas judiciarisés c'est déjà de trop. Et combien d'autres l'auraient été sur les 992 dossiers sans l'aide de l'ombudsman ? Mon cas l'aurait été.

Je demande à la vérificatrice générale de donner plus de pouvoir à l'ombudsman, et certes pas de les diminuer. Cest devenu un service essentiel.

Benoît Beaulne, Gatineau

Ottawa ne sait pas fêter

Je fais référence au dernier spectacle de la Fête nationale du Canada. Malgré d'excellentes prestations, malgré des moyens beaucoup plus considérables, surtout en cet anniversaire spécial du 150e, celui-ci, sur le plan festif, n'arrivait pas à la cheville des spectacles de la Saint-Jean et de la Fête nationale du Québec.

C'était trop empesé, trop officiel, trop froid, pour prétendre être une véritable fête. Je crois que cela tient à ce que les fêtes de la Saint-Jean sont enracinées dans le coeur et dans les tripes des Québécois, et n'ont pas besoin d'autre fertilisant pour que ça lève.

Je ne veux pas offenser l'autre patriotisme, celui des Canadiens, mais avouons qu'il est d'une autre nature.

Robert Laviolette, Gatineau

***

La question du jour

Quels moyens peut-on mettre en place pour éviter des agressions contre des patients sans défense?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer