À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Tassé, un modèle ?

Enfin le secret de polichinelle est dévoilé. Denis Tassé se lance dans la course à la mairie de Gatineau. Son thème ? « C'est le début du temps nouveau » (Le Droit, 15 juin). Il veut plus de leadership, de transparence et d'harmonie au conseil. En a-t-il été un modèle ? À vrai dire, c'est vraiment pour lui le début du temps nouveau : la retraite !

Paul Peterson, Gatineau

Le 150e du Québec aussi

Pour le correspondant Sylvain Bertrand, le 150e de la fédération a peu de signification pour les Québécois (« Peu de sens, ce 150e », Le Droit, 15 juin). Pourtant, c'est bien il y a 150 ans que le Québec actuel est né.

Champlain est le père la Nouvelle-France, qui a couvert les deux tiers de l'Amérique du Nord, mais ne comprenait pas de province de Québec. La première fut créée en 1763 par Georges III avec la cession de la Nouvelle-France par la France. Et elle comprenait l'Est ontarien. Ce Québec fut agrandi pour inclure presque tout le futur Ontario et plusieurs États, sans être aussi grand que la Nouvelle-France. Puis, lorsque les Loyalistes anglais se sont réfugiés au Québec, Londres en a prélevé une partie pour créer le futur Ontario. Le Québec restant ne s'appelait plus alors Québec, mais Bas-Canada. Ce n'est qu'avec la Confédération de 1867 que le Bas-Canada est redevenu Québec.

Fêter le Québec dans ses limites actuelles équivaut à entériner les décisions des Anglais. Fêter la Nouvelle-France est aussi une excellente idée, mais alors les Québécois doivent inclure tous les francophones canadiens et ne pas se replier sur eux-mêmes.

Roland Madou, Ottawa

Affichage illégal

J'espère que la Ville de Gatineau enverra au Rockfest une amende entre 100 $ et 1000 $ par pancarte (« Le Rockfest s'impose visuellement », Le Droit, 15 juin). On a besoin d'argent pour le futur aréna Robert-Guertin !

M. Lamoureux, Gatineau

***

La question du jour

Le virage à gauche des libéraux de Kathleen Wynne convaincra-t-il les Ontariens de lui offrir un second mandat ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer