À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Couillard et Ottawa bilingue

Le premier ministre du Québec Philippe Couillard part en Don Quichotte à la conquête du «Rest of Canada», d'une mer à l'autre. Je lui rappelle qu'une des affaires dont il devrait s'occuper est non seulement d'appuyer la revendication des francophones du Canada pour que la capitale soit officiellement bilingue mais mieux encore, que le Gouvernement du Québec s'en fasse le principal revendicateur. Ça fait partie des priorités pour des millions de Québécois et de Canadiens francophones et francophiles!

Antoine L. Normand, Gatineau

Pas toujours pour le mieux

Des résidents de la rue Brodeur demandent à la Ville de Gatineau de démolir les îlots centraux installés pour diminuer la vitesse. La conseillère Denise Laferrière suggère d'autres mesures comme les avancées de trottoirs au bout des rues. Avant de remplacer les îlots par une autre mesure inadéquate, il faudrait regarder les avancées plus loin sur Berri. Elles ne facilitent pas la vie des cyclistes et compliquent celle des automobilistes qui veulent tourner à gauche. Des dos d'âne seraient plus efficaces. Un ami suggère que lorsque la ville ne réussit pas à rendre les rues plus sécuritaires, elle opte pour des mesures qui ne font qu'embêter les automobilistes. On se rappelera de ces espèces de piquets en métal sur la rue Isabelle, près de l'école Saint-Paul. Le bon sens a fini par triompher. Ce serait le moment d'en faire autant avec certains planificateurs municipaux.  

Eugene Sauvé, Gatineau

Du déjà vu

La main tendue du premier ministre Philippe Couillard n'a pas reçue l'attention souhaitée au Canada. Bien au contraire, la réponse rapide du premier ministre Justin Trudeau reflète le peu d'appétit du fédéral à discuter du retour du Québec dans le giron canadien dans «l'honneur et l'enthousiasme», comme le mentionnait l'ex-premier ministre Brian Mulroney. En écoutant la réponse de Trudeau, j'ai constaté son arrogance et son ton hautain. Il me semble que c'est du déjà vu...

Paul Peterson, Gatineau

***

La question du jour

Une infirmière reconnaît huit meurtres de personnes âgées en Ontario; faut-il craindre de tels gestes auprès d'aînés fragiles, ailleurs?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer