À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Crues : pas d'hier

Quand j'étais jeune, avec des amis nous allions voir la crue printanière monter jusqu'à la rue Saint-André, en face de la bijouterie. 

Ce n'est pas d'hier que les citoyens près de la rivière des Outaouais souffrent périodiquement de ses excès. Tous sympathisent à cette catastrophe. On a vu défiler sur les lieux du sinistre et au centre d'accueil des sinistrés, le maire, les conseillers municipaux, les députés locaux autant du provincial que du fédéral.

Il y a un grand absent, l'éléphant dans la pièce, le Bureau des assurances du Canada ou au moins un de ses membres accrédités. Silence radio. Une honte et un manque flagrant de compassion et de civisme auprès des assurés.

Gérald Vaillancourt, Gatineau

Ça fait dur !

Si Patrick Brazeau est encore au Sénat après ses nombreuses inconduites, je ne vois pas le jour où Don Meredith sera expulsé... et dire que ces individus sont supposés protéger les droits et intérêts des Canadiens ! Ça fait dur !

C. Raymond, Gatineau

Concentrer son vote

L'actualité laisse entrevoir une lente descente aux enfers du Parti libéral du Québec. Ce parti aura beaucoup de difficulté à se faire réélire en 2018 malgré une base solide de plus de 30 % du vote chez les anglophones et Néo-québécois qui semblent plus préoccupés par leur allégeance au Canada que par la morale des libéraux. 

Dans ces conditions, les forces fédéralistes recourront à toutes les stratégies pour empêcher le Parti québécois de reprendre le pouvoir. La stratégie la plus payante étant la division du vote francophone, François Legault, de la Coalition avenir Québec, et Gabriel Nadeau-Dubois, de Québec solidaire, pourront profiter du support illimité du consortium Radio-Canada/La Presse et de la grande entreprise opposés au PQ. 

Dans ces conditions les Québécois francophones, les souverainistes en particulier, devront aiguiser leur esprit critique et comprendre qu'il n'y a qu'une seule façon de ne pas maintenir au pouvoir ce parti indigne et c'est de concentrer son vote au Parti québécois, quelles que soient les divergences d'opinions.   

Gérard Laurin, Gatineau

***

La question du jour

Comment évaluez-vous, jusqu'ici, la collaboration des élus de tous les paliers et des organismes d'aide en tout genre aux sinistrés des inondations de la région?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer