À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

L'est reçoit, l'ouest paie

Je suis complètement d'accord avec le correspondant Gilbert Séguin (« Tout se passe à l'est », Le Droit, 28 février), concernant l'aréna Robert-Guertin.

Le manque de vision du maire et des conseillers qui ont appuyé ce projet est flagrant. Que l'est ait la Maison de la culture et le Centre sportif et l'ouest, l'aréna Guertin et la Grande bibliothèque représenterait un bon équilibre et donnerait une image de grande ville mieux intégrée. En effet, combien y a-t-il de résidents à l'est de Place de la Cité et combien dans les secteurs de Hull et d'Aylmer ?

Avec le choix du site la Cité, tous les grands événements auront lieu à l'est. Que reste-t-il pour l'ouest ? Comment attirer des familles quand il n'y a pas d'épicerie, que l'Île de Hull se vide et s'appauvrit ? Il restera toujours les fonctionnaires fédéraux et les bars...

Ce sera toujours à l'ouest d'assumer tous les frais additionnels de transport, de stationnement, de pollution, de circulation, et de... frustrations. Que la députée de Hull Maryse Gaudreault appuie le projet dépasse l'entendement : elle n'a pas le coeur de défendre ses électeurs. Et, après toutes les désillusions des dernières années, que vienne la défusion !

Huguette Néron, Gatineau

Le barrage, une opportunité

Il faut accueillir l'annonce de la démolition éventuelle de l'ancien barrage hydro-électrique des rapides Deschênes non pas avec sentimentalité et comme une catastrophe, mais plutôt comme une opportunité historique de restaurer la rivière des Outaouais à son état originel, diminuant ainsi notre empreinte écologique ; d'éliminer la pollution visuelle que produit cet amas de débris ; et de réduire, sinon éliminer les risques d'accidents funestres.

Un observatoire ouvert à tous, surplombant les rapides, pourrait être aménagé. Cet observatoire comporterait une présentation historique rappelant l'utilisation qui était faite de ce site dans le contexte industriel du XIXe siècle.

Sur ce point, la contribution des résidents de Deschênes pourrait être souhaitable.  

Jacquelin Robin, Gatineau

***

La question du jour

La Maison de la culture de Gatineau fête ses 25 ans: Quel est le souvenir que vous conservez de toutes ces années ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer