À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Pour de nouvelles négos

Quel gaspillage de temps, d'énergie, d'argent et de frustrations pour les usagers que le conflit de travail à la Société de transport de l'Outaouais ! Je ne parle que de la STO mais de toutes les négociations. Quand reverrons-nous nos façons de négocier ? Quand limiterons-nous le temps de négociations pour une nouvelle convention collective ? Négocier pendant un an, deux, est-ce acceptable ? Pourquoi les usagers sont-ils tenus à l'écart ? Bizarre mais j'ai l'impression que cela profite à quelqu'un... mais sûrement pas aux usagers qui devront payer. 

Gérard Daniau, Gatineau

Il se tire dans le pied !

Le syndicat de la STO est bien content de la décision du tribunal du travail car leur trop bon service à la population n'est pas considéré essentiel. Coupons donc 50 % des autobus ! Qu'on les conserve aux heures de grand achalandage. Fini pour moi de voir passer des autobus avec trois personnes à bord ! Cela devrait me faire économiser des impôts fonciers. C'est c'est très frustrant de payer autant pour un service jugé sans importance... Et c'est pas moi qui le dit !

Benoît Beaulne, Gatineau

Vive les giratoires !

Je ne pourrais être plus en accord avec Patrice Duquette et sa chronique « Ode aux carrefours giratoires » (Le Droit, 17 janvier) car ils comportent plusieurs avantages. Ils rendent les intersections plus sécures en ralentissant la circulation alors qu'un feu de circulation ne force à ralentir que lorsqu'il est rouge. Ils ne nécessitent aucun entretien ou programmation. Esthétiquement beaucoup plus attrayant qu'un feu de circulation ; on peut même servir en installant au centre différentes sculptures, objets d'arts ou aménagements paysagers. Bref, plus beau, plus sécure, ne font jamais défaut et ralentissent la vitesse des automobilistes tout en maintenant un certain flot de circulation. Idéal pour une ville ou municipalité qui veut se donner ou conserver un aspect champêtre. Que demander de plus sinon leurs proliférations.

Claude E. Desrochers, Cantley

Attendons voir...

De Donald Trump, on ne connaît que ses discours. Attendons de voir ses actions et après, on rendra notre verdict. On l'aimera ou on le dénigrera sur la place publique.

Luc Robert, Gatineau

***

La question du jour

Le départ de Françoise David: quel avenir y a-t-il pour Québec solidaire?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer