À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Un contrat en vue

La Ville de Gatineau serait sur le point de signer un important contrat avec le Club de hockey Canadien pour l'entretien de la glace du Centre Bell.

En visite en Outaouais, un membre influent du club aurait été vivement impressionné par la qualité de la glace recouvrant les trottoirs du boulevard St-Joseph et autres rues avoisinantes.

Serge Langdeau, Gatineau

On ne décide pas !

Contrairement aux commentaires tenus dans la rubrique « À vous la parole », nous nous inscrivons en faux sur leur teneur. Il ne faut pas connaître le processus de décisions de déneigement à la Ville de Gatineau pour accuser les cols bleus de tous ces maux. Ils font ce que les gestionnaires leur indiquent de faire, même si parfois nous ne sommes pas d'accord avec certaines de ces orientations.

Il faut être démagogue pour comparer la saison hivernale de l'année dernière, où nous n'avions pas eu de précipitations à Noël, avec celle de cette année. Nous avons vu cette année, durant la période des Fêtes et les semaines précédentes, des cols bleus dévoués qui, au lieu de passer ce temps en famille à festoyer, ont travaillé à Noël et au jour de l'An et travaillant sept jours semaine tout au long du mois de décembre, sans mot dire. Ils n'ont fait que leur travail, et ce, de façon compétente.

J'ose espérer, avant de critiquer, qu'on réalise qui décide quoi avant de frapper sur le premier venu. Ce n'est pas nécessairement la personne que vous voyez qui décide de ce qui est fait et doit être fait, malheureusement !

André Lajoie, secrétaire du Syndicat des cols bleus de Gatineau

On s'est adapté

Nous habitons sur une rue secondaire de Gatineau.

Sachant que nous attendrons une journée ou deux avant que ne soit déneigée notre rue, nous nous sommes adaptés à la situation avec l'achat d'un véhicule utilitaire à quatre roues motrices.

Serge Lalonde, Gatineau

***

La question du jour

Jongleries linguistiques: si vous n'êtes pas espadrilles, sneakers, shoe-claques, runnings ou baskets, vous êtes quoi?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer