À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

La démolition: la solution pour le 24, Sussex

Les travaux de rénovation de la résidence du premier ministre pourraient coûter 38 millions de dollars. Jamais entendu pareille évaluation, surtout quand on lit le détail des travaux envisagés. Ce n'est quand même pas de la construction du nouveau palais de « l'empereur » Erdogan dont il s'agit ici. Maison « patrimoniale » chargée d'Histoire ou pas, si ce n'était pas un symbole, j'aurais envie de dire, s'il vous plaît, démolissez ! Après tout, Rideau Cottage ou toute autre maison ferait l'affaire. Il serait temps que nos dirigeants fassent preuve de plus de frugalité, ce qui n'est pas le fort de Monsieur Trudeau fils. Nous vivons à une époque où la population a tendance à s'appauvrir. Je refuse que mes impôts soient affectés à des choses aussi frivoles. Stephen Harper et sa famille n'ont pas fait autant de chichis pour loger rue Sussex, et je n'ai aucune allégeance conservatrice bien au contraire. Des travaux de rénovation de base, soit ! Mais comment justifier la construction d'appartements privés et d'un solarium ? La bâtisse est déjà immense et a, jusqu'ici, suffi pour remplir son rôle. Monsieur Trudeau, être premier ministre ne se résume pas à l'exigence d'une luxueuse demeure, de somptueux voyages, du lobbying pour des causes déjà acquises, de jolies photos, une image sympa. Des défis drôlement plus sérieux requièrent votre attention, à commencer par les situations problématiques que vivent les Autochtones. 

Claudine Bertrand-Paradis, Gatineau

Scepticisme face à l'alcool dans la rue

La bière permise dans la rue à Ottawa, est-ce un pas en avant ou deux pas en arrière ? J'aime beaucoup l'atmosphère qui existe actuellement lorsque je marche le jour dans les rues du marché By. Je me demande si on saura conserver celle-ci ou si des habituées comme moi hésiteront à y aller à la suite d'incidents dérangeants. J'ai appris avec le temps que plus d'alcool signifie plus de problèmes.

Louise Rollin, Gatineau

***

La question du jour

Le match de la Coupe Grey sera disputé à Ottawa en 2017. Pour quelles raisons avez-vous l'intention d'y assister ou pas?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer