À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

La marijuana récréative

Vous me permettrez d'exprimer mon incompréhension devant la décision de nos dirigeants d'autoriser la libre consommation de la marijuana pour les 18 ans et plus quand tous les leaders sociaux se mobilisent pour dénoncer les lourdes conséquences sur la santé de l'usage du tabac...

Il y a là un bel exemple d'une totale contradiction du message qu'on tente de livrer pour inciter jeunes et moins jeunes à développer de saines habitudes de vie.

Comment expliquer une telle dérive de notre société moderne ?

Raymond Ménard, Plaisance

Un camion controversé

En septembre, Low a convenu d'acheter un camion de déchets payé à 60 % et 40 % par Denholm.

Le contrat de 1 million $ inclut l'achat, les salaires, l'entretien, etc. Mais le camion pourrait passer plus de temps à Denholm qui veut développer 850 acres forestiers dans la baie de Plomb convertis en commerces, 300 sites de camping, une marina et 130 maisons.

Le maire de Low refuse de payer 400 $ pour un avis juridique écrit avant de s'engager dans un contrat d'une telle envergure ; il dit qu'il n'en avait pas besoin. Aucun des conseillers ne s'y objecte pourtant. Le 9 novembre, Low a refusé l'accès aux documents de cette entente. Il faut s'adresser à la Commission d'accès à l'information du Québec. Mais les avocats du gouvernement sont en grève et les délais normaux risquent de s'étirer.

N'ayant plus de moyen comme citoyen, j'ai soumis ce dossier aux autorités gouvernementales pour enquête afin de m'assurer que ce contrat a été fait dans le respect de la Loi et dans l'intérêt des citoyens de Low.

Louise Schnubb, Low

Réussite à la STO

J'ai été et je suis encore très critique de la gestion de la Société de transport de l'Outaouais.

Je dois reconnaître que la réalisation du nouveau garage à l'intérieur de l'échéance et pour un coût total inférieur à la somme budgétée est une réussite.

La nouvelle direction qu'a imposée Gilles Carpentier avec les autres membres du conseil d'administration porte ses fruits.

Je dois donc faire amende honorable au travail du président de la STO et de son équipe. Si cette réussite est un signe d'un changement profond de la philosophie de gestion de la STO, nous pouvons entrevoir un avenir plus radieux pour les utilisateurs du transport en commun.

Yves Durand, Gatineau

***

La question du jour

La menace d'espionnage est encore bien réelle au Canada, selon le SCRS: jusqu'à quel point partagez-vous cette crainte ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer