À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Restez chez vous

La visite, ça dérange parfois et ça choque même, quand ça parle des deux côtés de la bouche en même temps. Un côté dit je ne veux pas me mêler de vos affaires et l'autre je n'accepterais pas les tours Brigil. Tenez-vous en au premier côté de la bouche et justement mêlez-vous de vos affaires et restez chez vous. Nous dormirons mieux...

Jean-Pierre Allard, Gatineau

De la politique mature

J'ai eu la chance jeudi de suivre le maire de Québec, Régis Labeaume, et ce pour une bonne partie de la journée. Ces propos étaient cohérents, francs et surtout sans ambiguïté. Et j'ai pu constater 5 faits : 

1. Gatineau est mûre pour la création de partis politiques ;

2. Il nous faut être fiers de notre ville et dénoncer l'intimidation radiophonique empreinte de démagogie puisque celle-ci nuit à notre ville et décourage nos jeunes à se lancer en politique ;

3. Les problèmes auxquels font face plusieurs villes canadiennes sont des problèmes découlant de plusieurs années de laisser-aller qui ne peuvent se régler qu'avec la stabilité politique ;

4. En Maxime Pedneau Jobin, nous avons un bon maire... gardons-le !

En soirée, lors d'un cocktail formule 5@7, il y avait plus de 200 personnes venues écouter et poser des questions au maire Labeaume. Cette soirée était organisée par Action Gatineau et il y a avait là des gens de tous âges et de tous acabits. À ce moment j'ai pu constater un 5e fait, à savoir que le parti Action Gatineau venait de passer de l'adolescence à l'âge adulte.

Charles Masse, vice-président Développement et opérations, au Groupe Heafey

Sir Labeaume

Sir Labeaume se mêle de ce qui ne le regarde pas et Sir Pedneaud-Jobin savait très bien ce qu'il faisait en l'invitant. Curieusement il n'a pas été question que des bons dossiers ! Monsieur le maire sent-il la soupe chaude pour jouer à la petite politique ? Je suis désolée pour les personnes qui ont été écorchées lors de son passage.

Francine Paquet, Gatineau

***

La question du jour

Justin Trudeau avait promis de traiter les fonctionnaires fédéraux avec respect. Cet engagement est-il terni par la décision de couper des milliers d'emplois à l'ARC?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer