À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

La peinture qui décolle!

C'est super... la direction de l'hôpital de Hull ignorait l'état de la chambre avant de la voir dans les médias. Les autorités n'ont jamais visité leur établissement !

Voici la réponse intelligente qu'ils ont osé donner : « Les professionnels de la santé ont souhaité offrir les meilleurs soins possible [...], plutôt que de se consacrer à l'environnement. » Mauvaise réponse. Ils devraient se référer au ministre Gaétan Barrette pour une meilleure... le budget. 

Jean-Guy Dansereau, Plaisance

Propreté à l'hôpital

À Hull, le premier hôpital Sacré-Coeur était situé sur la rue Laurier. Il était administré par les soeurs de la Providence et était d'une propreté exemplaire. En 1958, l'hôpital a déménagé sur le boulevard Gamelin ; encore là, les religieuses étaient responsables et l'endroit était très propre.

Quelques années plus tard, les syndicats y ont pris le pouvoir... et voilà le résultat !

Michel Goyette, Hull

Sécurité sur la 50

Au début j'ai trouvé l'autoroute 50 très bien construite, large, avec bandes rugueuses et voies de dépassements... Je me suis vraiment trompé.

Le nombre de fatalités indique que les conducteurs ne sont pas assez attentifs pour toutes sortes de raisons.

Ils sont la cause primordiale de ces accidents mortels, plutôt que la route même. Étant donné qu'il est extrêmement difficile de changer l'attitude des conducteurs, il faut alors faire des changements à la route.

L'éditorial « Qu'attend-on ? » (Le Droit, 16 novembre) de Pierre Jury couvre très bien le sujet : il faut des murets aux endroits appropriés.

Le député Alexandre Iracà a très bien couvert le sujet aussi... mais le ministre des Transports n'a rien révélé : il ne réalise pas un qu'il y a un sérieux problème et que des études à long terme ne régleront pas le fléau dans l'immédiat.

L'élargissement à quatre voies est la solution idéale. En attendant, soyons prudents aujourd'hui et installons ces murets sans délai.

Aimé Laître, Gatineau

***

La question du jour

Régis Labeaume ne voudrait pas des tours Brigil dans un quartier patrimonial à Québec: franc-parler ou il se mêle de ce qui ne le regarde pas?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer