À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Ni incendie, ni machine !

Le correspondant Roland Madou (« Ah ! les hommes ! », LeDroit, 17 octobre) explique comment la machine masculine fonctionne et comment il faut bien prendre garde de s'y brûler. Il est tout simplement inadmissible qu'on publie de tels propos alors que les femmes se battent pour expliquer qu'elles demeurent propriétaires de leur corps, et ce, même si leur partenaire s'excite ! La physiologie de l'homme n'a rien à voir là-dedans. Même homme, je ne suis pas une machine qui s'emballe sans qu'il soit possible de m'arrêter. Sans oui, c'est non. Peu importe quand il advient ! Le consentement, c'est avant, pendant et après ! Tout le monde peut changer d'avis à tout moment et personne ne peut consentir à être maltraité. Ce que j'enseigne à mes enfants c'est non seulement qu'ils ont le droit de dire non à tout moment, mais qu'ils doivent le faire s'ils le sentent nécessaire. Ce droit est aussi celui de leur partenaire. Jouer avec le feu ? Quelle ignoble façon de dire aux femmes que c'est leur ignorance qui est la source de leurs maux. 

Charles-Antoine Bachand, Chelsea

Nul besoin de dénigrer

Au candidat René Coignaud,

Bravo pour le courage en te lançant en politique municipale. Tu as le coeur à la bonne place et des idées plein la tête. Un conseil toutefois : il n'est pas nécessaire de dénigrer ce que font les autres pour se promouvoir (« Succession de Denise Laferrière : Un premier candidat », LeDroit, 24 octobre). Dire qu'Action Gatineau est « un gang d'universitaires qui discutent entre eux » est pas mal réducteur. Les discussions auxquelles j'ai pris part incluaient surtout des citoyens « ordinaires » qui ont à coeur le développement de leur quartier et de leur ville. Ce choc des idées vaut tout autant que les soliloques d'un candidat qui n'a que son image dans le miroir vers laquelle se tourner.

Pierre Lebel, Gatineau

Une question de caractère

Ce n'est pas la physiologie des hommes qui est si différente de celle des femmes, mais leur mentalité, rappellera-t-on au correspondant Roland Madou (« Ah ! les hommes ! », LeDroit, 27 octobre). Les femmes ont, elles aussi, des désirs sexuels intenses et peuvent ressentir de la déception face au rejet ou au refus d'un partenaire. Toutefois, rarement (si jamais) une femme réagira en agressant son ou sa partenaire. C'est une question de caractère et non de mécanique. Si « la machine masculine devient difficile à arrêter », pensez à corriger vos moeurs, à changer vos idées désuètes et poussiéreuses... sinon la douche froide !

Andrée Villeneuve, Gatineau

***

La question du jour

Si la Police d'Ottawa ne fait pas de profilage racial comment expliquer les arrestations plus fréquentes des minorités raciales?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer