À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Ça ne sent pas bon

À l'assemblée d'investiture du Parti libéral d'Ottawa-Vanier, plus de 100 personnes n'ont pu exercer leur droit de vote. Les instances du parti attribuent cette aberration à une « erreur administrative ». Rappelez-vous 2003, alors que le premier ministre Dalton McGuinty avait choisi la candidate libérale pour la circonscription d'Ottawa-Vanier, privant ainsi les citoyens de leur droit démocratique. Il faut croire qu'en 2016, le PLO a choisi une autre façon de désigner la candidate de son choix. Quelle écoeuranterie ! 

Maurice Glaude, Ottawa

Un joyau en Outaouais

La beauté sauvera le monde, affirmait l'auteur russe Dostoïevski. C'est ce que je me répétais en admirant les beaux tableaux de la galerie Linart. Sur le chevalet du quotidien, l'art ajoute de la couleur à nos vies. J'ai été émerveillé par l'entrepreneuriat audacieux de Lina Duguay et Luc Faubert, qui ont créé cette galerie d'art en 2008. Située montée de la Source, à Cantley, on y entre comme dans un sanctuaire. À pas feutrés, dans un silence habité. La galerie Linart offre une riche palette d'aquarelles, de pastels, d'acryliques et d'huiles de Linda Bergeron, Rachel Desjardins, Claire Labrosse et Paul Saucier notamment. Elle vaut le détour.

Christian Larsen, Gatineau

La STO à La Gappe

Tous les matins, à la station de La Gappe, c'est le même scénario. Dès 6 h 30, il n'y a plus de place dans le stationnement incitatif et les rues avoisinantes sont devenues un immense stationnement. Je prends donc l'autobus de quartier qui passe aux 30 minutes. À La Gappe, l'autobus 200 arrive déjà plein à craquer. Les braves chialent, mais embarquent quand même, car ils ne veulent pas arriver en retard. Les autres utilisateurs, moins pressés ou franchement tannés d'être debout, forment une nouvelle ligne. Les autobus sont très fréquents, mais en moyenne, il faut en laisser passer au moins cinq et ainsi compter une bonne quinzaine de minutes d'attente avant d'avoir un siège jusqu'à Ottawa. Avec la hausse de tarifs prévue en janvier, je rêve d'un agrandissement du stationnement incitatif - une tour de stationnement serait merveilleuse - et l'ajout d'autobus qui partent directement de La Gappe.

Chantal St-Amour, Gatineau

***

La question du jour

Demain 19 octobre marquera l'anniversaire de la victoire de Justin Trudeau: quel bilan faites-vous de son gouvernement?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer