À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Une Panda anglophone

Félicitations aux étudiants de leur comportement exemplaire durant le match du Panda mais je suis déçu que les organisateurs n'ont pas assuré l'usage du français par l'annonceur et les animateurs à l'entracte à mi-temps. 

Michel Farant, Ottawa

« Je ne me souviens plus »

En Outaouais, les libéraux pourraient présenter une plante verte comme candidat, il serait élu et ce malgré la longue liste de récriminations (« Les victimes de l'austérité », LeDroit, 1er octobre). La devise du Québec devrait être : « Je ne me souviens plus ».

Jean-Jacques Podrez, Gatineau

Dos d'âne à Ottawa

À Ottawa, il y a peu d'endroit où il y a des dos d'âne comme dans le quartier Innes. Sur les rues Viseneau, Frank Bender et Barrington, il y a 15 dos d'âne sur une distance totale de 2 km. En ralentissant les véhicules d'urgence quand les secondes comptent, ils sont responsables de plus de décès qu'ils n'en préviennent. Ils rendent aussi plus difficiles le déblaiement des rues l'hiver. Les indicateurs de vitesse sur certaines rues sont beaucoup plus efficaces. Quelques policiers de temps à autres calmeraient les ardeurs de certains. La Ville d'Ottawa consulte-t-elle le département des incendies, des travaux publics, le service d'autobus et les ambulanciers avant qu'on installe ces dangereux dos d'âne. Le conseiller Jody Mitic devrait prendre en considération tous les dangers avant de se plier aux plaintes de ses concitoyens.

Denis Gagnon, Orléans

Un double mandat

Le prochain maire de Gatineau devra être capable de promouvoir à la fois les projets d'intérêts publics et les projets rattachés à des investissements privés. Les premiers pour améliorer la qualité de vie et promouvoir le vivre ensemble ; les seconds pour diversifier l'économie de Gatineau et apporter des sources de revenus additionnels. À ce titre, Yves Ducharme m'apparaît être la personne apte à satisfaire ces exigences.

Claude L'Arrivée, Gatineau

***

La question du jour

Une taxe au carbone au Canada d'ici deux ans : qu'en pensez-vous ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer