À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Le fond du baril

Le 26 septembre, je me suis infligé une blessure à la cheville. Avec mon épouse, j'ai attendu plus de 13 h à l'urgence sans voir de médecin avant de quitter, épuisés et découragés. Mais nous avons été témoins de bien pire : une femme, à quatre pattes devant la porte du bureau de triage, est prise de vomissements importants. Personne du service hospitalier n'est venu à son aide. Son conjoint a dû, seul, tant bien que mal, s'occuper d'elle. Bien plus tard, une infirmière lui a remis une couverture pour qu'elle puisse se coucher... par terre ! En Outaouais, l'urgence nous a habitués depuis des années à des délais inacceptables, mais ce que nous y avons vu démontre que l'on n'avait pas encore touché le fond du baril. 

Michel Gohier, Gatineau

La Cadillac des pipelines

Le projet d'oléoduc Énergie Est est devenu la patate chaude du gouvernement Trudeau, surtout au Québec royaume de l'hydro-électricité et site de la tragédie ferroviaire du Lac-Mégantic. Que faire devant ce projet important pour l'économie ? Il n'y a pas 36 solutions : il faut bâtir le pipeline le plus sécuritaire au monde, la Cadillac des pipelines, innovations, tuyaux à double parois, postes de surveillances multiples, etc. Comment Justin Trudeau naviguera-t-il sur cette question et surtout, pour combien de temps ?

Serge Landry, Gatineau

Merci à l'hôpital

Je tiens à souligner l'excellent service que mon fils a reçu à l'urgence de l'hôpital de Hull. Nous sommes arrivés jeudi le 22 sept à 7 h et étions sortis à 11 h. Je tiens surtout à remercier les urgentologues Boucher et Tanguay de leur attention particulière à la condition médicale de mon fils qui a nécessité une référence à la clinique de cardiologie. Grâce à eux, mon fils qui est orphelin de médecin de famille aura un suivi par un cardiologue. Malgré les lacunes de notre système de santé, l'attention immédiate et les soins reçus me donnent confiance qu'il y a des médecins qui font la différence. 

L. Lesage, Cantley

***

La question du jour

Dernier droit dans la course à la direction du Parti québécois: qui devrait l'emporter?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer