À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Le 50e de la Pietà

Merci aux quelque 200 personnes qui se sont déplacées au Centre des aînés de Gatineau le 16 septembre pour souligner le 50e anniversaire de La Pietà.

Le temps de quelques heures nous avons repris cette belle complicité entre le personnel, les bénévoles et les membres des conseils d'administration qui caractérisait si bien ce milieu de vie. Ainsi un simple geste, un sourire sincère et une parole attentionnée faisaient toute la différence pour ces personnes qui étaient notre raison d'être.

Merci à la direction des services aux personnes âgées du CISSSO d'avoir souligné cet événement en présence des résidents de La Pietà et leurs proches. Enfin, bravo aux organisatrices des retrouvailles Johanne, Marie-Claire et Lyne pour cette belle réussite.

Jean-Pierre Allard, Gatineau

Les rois-cyclistes

Étant cycliste moi-même, ça me dégoute de voir certains cyclistes qui agissent comme s'ils étaient les rois de la route.

Ils ne respectent ni les arrêts ni les feux rouges. Se disent-ils: pourquoi arrêter quand les automobilistes qui ont le feu vert freinent en voyant un cycliste? Il est temps de mettre fin à cette mentalité...

Nos policiers devraient être plus sévères envers ces rois-cyclistes. 

Pierre Deslauriers, Gatineau

Flous, les permis d'affaires

La Ville de Gatineau est venue frapper à ma porte pour exiger un permis d'affaires il y a une douzaine d'années, quelques jours après que j'aie inscrit mon entreprise au Registraire des entreprises aux fins de la TVQ.

À l'époque, je payais 150$; il m'en coûte aujourd'hui 200$ pour pouvoir composer de la musique, faire de la conception-rédaction et traduire à partir de chez moi. Je ne retire aucun service de ce permis d'affaires, qui n'est qu'une autre façon détournée de puiser dans ma poche.

En fait, c'est Gatineau qui devrait me dédommager pour avoir choisi de travailler à la maison et, de ce fait, de ne pas taxer davantage les infrastructures routières et l'environnement pour aller travailler.

Il est grandement temps de mettre fin à cet abus.

Claude Naubert, Gatineau

***

La question du jour

C'est l'heure de la rentrée parlementaire à Québec et à Ottawa. Quelles sont vos attentes?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer