À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Une région délaissée

Pour se faire juger, il faut aller ailleurs qu'en Outaouais. En santé, il faut aller dans la province voisine. On pourrait dire la même chose pour tous les ministères, à partir de nos routes. 

C'est déplorable... Votons libéral comme toujours !

Jean-Guy Dansereau, Plaisance

Laissés pour compte?

En Outaouais, le budget alloué ne correspond pas à nos besoins spécifiques. Pourtant, une somme fabuleuse y est perçue par Revenu-Québec. En éducation, depuis trois ans, c'est par milliers que des contribuables transfèrent leurs taxes à la Western Quebec School Board : que fait la ministre responsable de l'Outaouais ? Les commissions scolaires ? Sommes-nous laissés pour compte ? En santé, on a décerné un statut particulier et 20 millions $ annuellement pour la rétention du personnel, ce qui n'est pas le cas : Québec ferme les yeux et les cinq députés sont muselés. Transport-Québec évaluait le Rapibus à 150 millions, mais la facture a gonflé à 255 millions $ même s'il n'a été réalisé qu'aux trois quarts. Et toute la classe politique d'ici a applaudi le ministre à l'époque Norman Macmillan. Sans exception depuis 1985, les cinq comtés sont représentés par le Parti libéral. Sommes-nous acquis ? Commettons-nous une erreur ?

Pierre R. Gascon, Gatineau

Que faire?

Quoiqu'en disent les libéraux, l'Outaouais ait été oublié par nos chers élus depuis des lunes. La population continue de voter rouge depuis des décennies et nos politiciens nous tiennent pour acquis. Comme l'éditorial « Justice, une autre oubliée » (LeDroit, 14 septembre) le dit si bien, lenteur en justice, délais inexplicables en santé, problèmes en éducation, manque de vision au ministère des Transports et j'en oublie. Que faut-il faire pour que la population de l'Outaouais soit traitée équitablement et obtienne un juste retour pour les taxes de toutes sortes que nous payons au Québec ? Je ne sais pas. Manifestations, revendications ou autres ? Je ne pense pas que la population s'impliquerait. Alors...

René Riopel, Gatineau

***

La question du jour

Que fera l'élimination de la taxe ontarienne sur l'électricité pour le gouvernement Wynne?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer