À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Vélo vs auto

Entièrement d'accord avec l'éditorial « Responsabilité partagée » (LeDroit, 3 septembre). Les cyclistes doivent doubler de vigilance, mais les conducteurs de véhicules motorisés doivent aussi doubler d'attention et de prudence. Toutefois, je déplore les cyclistes qui circulent dans les rues qui possèdent déjà une piste cyclable en parallèle, telle la nouvelle rue Jacques-Cartier. 

Bertrand Fortin, Gatineau

«En attendant Godot»

On a joué une belle pièce de théâtre en Outaouais cette semaine. Dans le rôle principal, le Dr Philippe Couillard, premier ministre et spécialiste en austérité et chirurgie, accompagné de plusieurs comédiens, a annoncé un vague projet plein de bonnes intentions. Même si le projet n'est pas assez précis pour être qualifié d'avant-projet, de vagues approximations sont lancées au public bien choisi qui ne demande pas mieux que d'applaudir. Un peu plus et on nous promettait la date et l'heure de la livraison. On s'est contenté de l'année et c'est déjà une belle comédie. L'horizon politique est en partie dégagé pour la prochaine campagne électorale et on a déjà oublié les récents propos d'un coroner qui qualifiait l'urgence de Gatineau de « la pire en Occident ». Pour l'accès, on continuera d'attendre et au lieu de se rendre à Ottawa pour les chirurgies un peu complexes, on continuera d'expatrier des patients de l'Outaouais dans d'autres régions du Québec.

Denis Carrier, Gatineau

Élément d'assimilation

Je ne sais pas de quelle époque John Trent sort (« Éléments d'action », LeDroit, 9 septembre). C'est évidemment un fait que la langue anglaise occupe une place dominante dans la littérature scientifique ainsi que dans la démographie canadienne et nord-américaine. Plusieurs études ont documenté l'impact de cette domination sur l'évolution de la langue française au Québec. L'Outaouais est une région frontalière particulièrement vulnérable à l'assimilation linguistique. C'est justement à cause de cette réalité qu'il faut des mesures de protection et de promotion de la langue française. Mais M. Trent ne voit aucun problème à ce que 100 % des cours magistraux en médecine se donnent en anglais à Gatineau. Aimerait-il enrayer le français de l'Outaouais ?

Bill Clennett, Gatineau

***

La question du jour

Entente avec Uber : comment Québec aurait-il pu mieux protéger les taxis existants?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer