À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Et les joueurs québécois?

Le directeur général des Olympiques de Gatineau, Marcel Patenaude, s'attendait à intégrer quelques agents libres de l'Ontario pour le camp d'entraînement (13 août).

Et que fait-il de ceux de l'Outaouais? Mais non, on préfère donner la chance à des Ontariens!

Ensuite, ils veulent que les contribuables de Gatineau payent un nouvel aréna pour voir des jeunes d'ailleurs se fassent valoir dans la LHJMQ?

S'il y a de moins en moins de Québécois dans la LNH, ne regardez pas plus loin!

Il y a de plus en plus d'Européens, d'Américains, d'Ontariens dans une ligue mise sur pied pour développer les joueurs du Québec.

S'ils donnent leur chance à des Ontariens plutôt que des gars de l'Intrépide de Gatineau, par exemple, alors ils ne méritent pas que nous payions pour ce nouvel aréna Robert-Guertin.

Nos élus devraient aussi se questionner à savoir si les millions que Gatineau doit investir dans sa construction ne pourraient pas aller dans nos patinoires et au bénéfice des jeunes de l'Outaouais.

Jocelyn Chauret, Gatineau

Désolante anglicisation

L'éditorial de Pierre Jury sur l'anglicisation du Centre Rideau (17 août) est juste. Et à l'ouverture du magasin Simons, la majorité des employés rencontrés étaient unilingues anglais. Personne à l'accueil ne disait un seul mot de français.

Comment expliquer cette indifférence face aux francophones de la part d'une entreprise québécoise? Pourtant, à Gatineau, pas de problèmes à se faire servir en anglais. C'est désolant.

Alain Louis-Seize, Gatineau

Le héros assimilé

J'ai assisté à l'exploit de Derek Drouin lors de la compétition de saut en hauteur des Jeux de Rio. Comme tout le monde, j'ai été ébloui par son parcours sans faute qui l'a mené jusqu'à la médaille d'or.

J'ai aussi écouté les entrevues qu'il a données après son exploit et j'ai été déçu de constater qu'il ne parlait pas français malgré le fait qu'il soit originaire d'une famille francophone.

Il est triste de constater que l'on peut à la fois être le héros d'une nation et le symbole de l'assimilation.

André Beaulieu, Gatineau

***

La question du jour

Trois écoles, 80 millions $ réinvestis en éducation en Outaouais: est-ce suffisant pour vous faire oublier les politiques d'austérité des libéraux?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer