À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

La fin d'une amitié

J'ai été profondément attristé d'apprendre le décès de Mauril Bélanger bien qu'on savait que ce n'était qu'une question de temps compte tenu de la nature incurable de sa maladie.

C'est la fin pour moi d'une longue amitié qui a débuté il y a plusieurs décennies lorsque Mauril était encore un jeune adjoint de Jean-Luc Pépin. On s'est ensuite côtoyé durant son séjour dans le secteur privé et comme chef de cabinet de Peter Clark, président de la municipalité régionale d'Ottawa-Carleton.

Nos relations d'amitié ont continué lorsqu'il est devenu député d'Ottawa-Vanier à cause de son grand intérêt pour les langues officielles tandis que j'étais conseiller principal des politiques pour Bob Chiarelli en tant que maire d'Ottawa.

Son décès met fin à notre amitié, mais non à son souvenir d'ami sincère et de travailleur acharné pour les causes qu'il défendait. Sa disparition représente une grande perte pour le Parlement canadien qu'il aimait tant et pour la francophonie ontarienne qui lui tenait tant à coeur. 

Edwin C. Aquilina, Ottawa

Au revoir, Mauril

Ta détermination, ton courage, ton dévouement, ton franc-parler et ton honnêteté intellectuelle - sans oublier l'appui inconditionnel et souriant de ton épouse Catherine - étaient remarquables et inspirants.

Je ne pardonnerai jamais à ceux qui ne t'ont pas permis de vivre la réalisation d'un de tes principaux objectifs, la désignation d'Ottawa comme ville bilingue.

Nous y croyions pourtant quand nous avions décompté ensemble à l'hôtel de ville, le 9 mai 2001, les votes largement majoritaires en faveur de la demande par la ville à l'Ontario d'une telle désignation. Le lendemain, LeDroit titrait d'ailleurs «C'est fait: Ottawa est bilingue», et le Ottawa Citizen, «Council declares city bilingual». C'était sans tenir compte du manque de courage politique de certains. En particulier, on ne peut qu'être écoeuré de lire les propos tenus par Jim Watson le 22 février 2005 à Queen's Park pour se féliciter d'avoir convaincu le gouvernement McGuinty de ne pas accéder à cette demande de la ville.

Mais tu peux partir l'âme tranquille. Ta communauté continuera le combat, et avec l'aide de la ministre Mélanie Joly, qui a promis de défendre ton legs, elle y arrivera!

Roland Madou, Ottawa

Le biographe de la famille Berthiaume

Natif de L'Orignal, voici que l'écrivain François-Xavier Simard publie une autre biographie, formidable à maints égards et intitulée La famille Berthiaume, 125 ans d'histoire (464 p.), lancé aujourd'hui à Jardins d'Armande à Hawkesbury.

L'auteur s'était d'abord fait remarquer avec ses biographies de Pierre Péladeau (1996), Jean Despréz (2002), Fulgence Charpentier (2006), Omer Deslauriers (2009) et Jacques de Courville Nicol (2011). Cette nouvelle biographie vient en quelque sorte consacrer Simard comme biographe attitré des Franco-Ontariens.

En 2012, l'auteur annonçait son travail de recherche et la publication future d'une biographie sur la famille Berthiaume, pionniers dans Prescott-Russell depuis 1896. Force est de dire que l'auteur a beaucoup cheminé. Il a multiplié les entrevues depuis. Bien au-delà d'une simple présentation d'une florissante entreprise funéraire, dont l'ancêtre François-Xavier Berthiaume et quelques-uns de ses fils ont poursuivi l'exploitation, jusqu'à l'actuelle 4e génération, c'est un chapitre entier que l'auteur consacre à chacun des 10 fils qui se sont illustrés dans divers domaines: éducation, prêtrise, administration, entreprenariat. C'est un fascinant voyage dans le temps, un récit captivant qu'offre avec fierté François-Xavier Simard.

L'Ontarie compte de nombreux livres d'histoire paroissiale, quelques monographies de personnes qui se sont illustrées, mais encore peu de véritables biographies familiales. Cette contribution de François-Xavier Simard est considérable et loge à l'enseigne de l'excellence.

Yves Saint-Denis, Chute-à-Blondeau

***

La question du jour

Qu'est-ce qui aura marqué la carrière du député Mauril Bélanger, à votre avis?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer