À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Lettre au premier ministre Philippe Couillard

Je suis certain que vous êtes fiers de vos origines françaises et que vous appréciez, comme bien des Québécois, le lien d'amitié maintes fois exprimé par le gouvernement de la France au sujet de leurs petits cousins du Québec. Ce rapprochement, plus symbolique que juridique, nous fait sentir moins seuls en sol d'Amérique.

Je partage avec vous une autre fierté québécoise, celle du gouvernement du Québec, qui par son ministre des affaires intergouvernementales de l'époque, Benoît Pelletier, un ami commun, a créé le Conseil de la Fédération, un outil de dialogue maintenant cher à toutes les provinces canadiennes.

C'est dans ce même esprit de fraternité pancanadienne et de fierté de nos origines françaises que je vous incite à vous hisser au niveau des Pères de la Confédération et, au nom de tous les francophones du Canada, dont un grand nombre sinon une majorité est de descendance québécoise, à revendiquer que la capitale du Canada devienne dès 2017, une capitale statutairement française et anglaise.

Natif et résident du Québec, je suis outré d'être considéré comme un ressortissant étranger dans la capitale de mon propre pays.

À mon avis, le gouvernement du Québec se doit d'exiger du gouvernement du Canada, au nom de tous les francophones du Québec et du reste du Canada, que la capitale nationale de notre pays soit juridiquement bilingue selon les deux langues officielles du Canada.

Il se doit aussi d'exiger que ce changement de statut se fasse dès 2017, année du 150e anniversaire de la Confédération canadienne et 35e anniversaire du rapatriement de la Constitution canadienne et de l'adoption de l'Acte constitutionnel du Canada.

En avril dernier, j'ai formulé une demande similaire au premier ministre du Canada, Justin Trudeau, à la première ministre de l'Ontario, Madame Kathleen Wynne, au ministre responsable de la francophonie et de la capitale nationale, Mélanie Joly, et à Jim Watson, maire de la ville d'Ottawa.

Puis-je maintenant compter sur vous ?

Recevez, M. Couillard, l'expression de mes sentiments les meilleurs.

Antoine L. Normand, Gatineau

***

La question du jour

Le mois de septembre s'en vient et avec lui la circulation routière. Comment désengorger les centres-ville de Gatineau et d'Ottawa?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer