À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Un joyau de l'Outaouais

Je désire réagir au désir de la MRC du Pontiac qui songe à changer la vocation de la piste cyclable PPJ et j'appuie le groupe de citoyens inquiets. Elle constitue 92 km de pistes entretenues, aménagées de haltes et offrant des paysages spectaculaires et bucoliques sur la très belle région du Pontiac. Avec la montée en popularité du cyclotourisme, je me demande pourquoi cette piste n'est pas aussi populaire et connue que celle du p'tit train du nord dans les Laurentides. On pourrait peut-être travailler avec Tourisme Outaouais pour améliorer l'offre, augmenter l'achalandage et ainsi préserver ce joyau. Ce serait, je crois, une solution gagnant-gagnant !

Céline Larabie, Gatineau

La solution est près de vous, Mme Vallée

La ministre Stéphanie Vallée paraît être bien prise au dépourvu devant le phénomène du transfert des taxes scolaires vers des commissions scolaires ayant un taux d'imposition moins élevé (LeDroit, édition du 22 juillet). Un problème semblable existait jadis en Ontario au détriment des écoles de la minorité francophone. Je dis bien « jadis » puisque la question a été réglée et il existe maintenant, en Ontario, un système de financement scolaire équitable et juste qui a mis fin à cette guerre qui s'est perturbée entre les différentes commissions scolaires pendant plus d'un siècle. La ministre Vallée ferait bien de jeter un coup d'oeil de l'autre côté de la rivière des Outaouais. Elle trouvera-là réponse au problème.  

Gilles Marleau, Orléans

Qu'est-ce que l'honnêteté ?

Quelqu'un peut-il expliquer aux chefs des partis libéral et québécois que l'honnêteté n'est pas de rembourser 27 000 $ de contributions illégales après s'être fait « poigner », mais bien de refuser ces contributions illégales au départ. Si on ne peut plus faire confiance à nos principaux partis, devra-t-on alors élire un Donald Trump québécois pour remettre les pendules à l'heure ?

Jean-Claude Renaud, Gatineau

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer