À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Avec la France

Si un pays dans le monde entier en a vu de toutes les couleurs, a dû lutter pour se construire, pour demeurer, c'est bien la France.

Permettez que nous célébrions votre courage, votre espérance d'un monde meilleur, vos luttes millénaires. Continuez d'être ce que vous avez toujours été: un peuple heureux, un peuple qui se tient debout, vaillant et fort dans l'adversité.

Sachez que nous sommes - Québécois comme Canadiens - tout près de vous dans ces jours moins heureux, et que nous nous déclarerons toujours «présent!» pour la France quoi qu'il advienne.

Vive La France! Vive la République! Vive les Français! 

Lucie Dumouchel, Gatineau

Nice, un 14 juillet

Triste et démuni, comme chaque attentat à travers le monde. Un mot, un seul, le même que Jésus en croix: pourquoi?

Que dire de plus? Mes mots sont en deuil aujourd'hui. Ma prière aux victimes, à leurs familles et amis. Et je pleure avec eux. En silence.

Jacques Gauthier, Gatineau

Le bruit du Bluesfest

J'habite à 1,5 km de la scène du Bluesfest, et à 23h30, jeudi, je ne pouvais toujours pas dormir à cause du bruit!

Si les organisateurs de ces orgies sonores sont techniquement capables de produire autant de bruit, ils devraient être techniquement capables de le répartir plus judicieusement. Ce n'est pas parce que c'est plus fort que c'est plus beau.

Que l'on réduise la puissance des haut-parleurs, et qu'on en augmente le nombre afin de les répartir autour de la foule. Les gens sur place entendront mieux, et le tapage organisé qu'ils appellent de la musique restera confiné au lieu de la fête.

Maurice Migneault, Ottawa

Appel solidaire

Si Patrick Brazeau, Pamela Wallin et Mike Duffy essaient de se blanchir en faisant porter le blâme sur leurs adjoints administratifs, je souhaite que tous les «AS» de la fonction publique fédérale répliquent en décrétant une grève totale de 24 heures en guise de soutien à leurs collègues.

René Thibault, Ottawa

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer