À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Bizarrement silencieux...

Les grands imams d'Arabie saoudite, de l'Iran, de l'Égypte et de l'Indonésie ont le doigt rapide sur la gâchette quand il s'agit de promulguer des fatwa à propos des versets sataniques, mais ils demeurent bizarrement silencieux quand vient le temps de condamner les attentats-suicides, les attaques terroristes et les querelles meurtrières opposant sunnites et chiites.

René Thibault, Ottawa

Pas juste 20 $ de plus...

De 2013 à 2016, nous avons subi une augmentation de taxes de plus de 75 % à la Commission scolaire des Draveurs. Ma facture est passée de 396,58 $ en 2012-2013 à 781,05 $ en 2015-2016. Voilà pourquoi j'ai décidé de transférer à la Western Quebec School Board.

La plupart de mes connaissances économiseront plus de 150 $ par année, et non 20 $ comme l'indique le président de la CSD, Claude Beaulieu.

On devrait enquêter sur cette commission scolaire qui dit qu'avec une perte de plus de 4000 contribuables, ils n'ont pas le choix d'augmenter les taxes de 5 %... alors que l'année passée, nous avons subi une augmentation de 15,5 %.

Ce M. Beaulieu a été très arrogant de nous faire la morale alors que la CSD n'a pas fait ses devoirs comme les autres commissions scolaires.

Ne devrait-elle pas faire attention à notre argent ? Nous pourrions alors rester solidaires. 

Chantal Dorris, Gatineau

Les dollars ? Et la langue ?

Le correspondant Claude Landriault a transféré ses taxes de la Commission scolaire des Draveurs à la Western Québec School Board pour économiser 153 $ (« Les taxes scolaires à la CSD », LeDroit, 6 juillet).

C'est donc que notre langue et celle de nos enfants valent moins que ces malheureux dollars. C'est à pleurer.

Raymond Ouimet, Gatineau

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer