À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

D'autres pas honorables

Le correspondant du texte « Deux vols, deux mesures... » (LeDroit, 23 juin) au sujet d'un congédiement à Ottawa, aurait omis de nommer, volontiers ou par nécessité, d'autres crétins politiques que les sénateurs conservateurs Patrick Brazeau, Mike Duffy et Pamela Wallin. Voir les cas de l'ex-sénateur libéral Mac Harb (remboursement de 231 000 $ en 2014), les députés du NPD Lorne Nystrom (vol à l'étalage, 1990) et Sven Robinson (vol à l'étalage, 2004), les députés libéraux Massimo Pacetti et Scott Andrews (inconduite, 2014), le sénateur conservateur Dr Wilbert Keon (arnaque, 1999), entre autres. Sans commentaires non plus !

Guy Carisse, Ottawa

Oui, avec du bois

La catastrophe du pont Brabant-Philippe nous suggère émotivement de prendre l'échelle vers le fond du puits au lieu de l'échelle qui s'élève pour construire ou reconstruire. Bâtisseurs d'avenir est un organisme qui donne l'opportunité aux ados en intergénérationnel de bâtir des structures utiles en bois pour nos parcs et nos cours d'école. Les jeunes veulent bâtir pour se bâtir ; alors reconstruisons en les invitant à s'y engager et les adultes à encadrer. 

Jean-Guy Sabourin, président, mouvement Bâtisseurs d'avenir

Protéger le pont

Lors de l'inauguration récente du pont couvert des Bénévoles enjambant la rivière Blanche, LeDroit écrivait : « La rivière Blanche est désormais le seul cours d'eau du continent à être traversé par trois ponts couverts. » Ça fait du bien de se distinguer positivement de temps en temps. Au-delà de la fierté légitime, il y a les citoyens de l'est de Gatineau qui jouissent de ces ponts qui, dans bien des cas servent d'accès à la piste cyclable qui est très fréquentée. Priver ces citoyens (du secteur de l'aréna Campeau) du pont Brabant-Philippe, c'est leur enlever un moyen agréable de faire de l'exercice tout en prenant l'air. Les autres secteurs de Gatineau possèdent leur piste cyclable. 

Lise Bédard et Michel de Grosbois, Gatineau

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer