À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Un titre erroné

À Kathleen Weil, ministre de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion.

Pourquoi vous dites-vous ministre de l'Inclusion? Selon Le Petit Robert, les sens du mot «inclusion» réfèrent à la relation entre deux classes (l'un est inclus dans l'autre), à l'introduction d'une substance (paraffine, matière plastique) dans un tissu, le caractère de ce qui est inclus ou un objet enfermé dans un bloc de matière plastique et servant de décoration.

Vous devriez plutôt vous présenter comme la ministre de l'Intégration sociale, car c'est bel et bien ce que vous vous efforcez de faire. Vous cherchez à aider des gens à s'intégrer à la société québécoise.

Cela n'a rien à voir avec une quelconque inclusion.

Bernard Desgagné, Gatineau

35 années bien remplies

Le 1er juin 1981, je débutais ma carrière au ministère du Revenu. Cette semaine, j'aurai fièrement servi les Canadiens pendant 35 années si vite passées.

J'ai débuté en vérification fiscale... vous savez, ce monsieur qu'on ne veut pas voir. J'ai participé à la mise en place de la TPS, puis au sein de l'équipe qui a fondé le Secrétariat national pour les sans-abris. J'ai consacré 10 années à la gestion des budgets accordés à l'aide pour réduire l'itinérance.

À ceux qui commencent leur carrière, je vous souhaite d'apprécier, comme je le fait, votre travail.

Yves L. Durand, Gatineau

Des soins aux aînés

Selon l'Association québécoise des retraités(e)s des secteurs publics et parapublics, les aînés seraient ignorés par Québec.

Ne doit-on pas faire remarquer que Québec n'ignore pas ses aînés lorsqu'il s'agit de leur offrir l'aide médicale à mourir?

À ce niveau, il fait preuve d'initiative et de leadership. Et peut-être trouve-t-il des fonds publics pour cette supposée aide, alors qu'il n'en a pas pour les soins palliatifs, qui sont profondément déficients et si essentiels pour les soins de fin de vie... 

Renald Veilleux, Gatineau

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer