À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Laisser agir «Rigor Mortis»

Parlons d'euthanasie - d'aide médicale à mourir.

Les recherches sur le cerveau humain ne sont pas encore assez avancées pour légiférer en la matière. Les possibilités d'erreur sont trop grandes. À l'heure actuelle, nos connaissances sur le sujet ne sont pas plus avancées que la saignée ne l'était au Moyen-Âge, qui prétendait alors tout guérir!

N'oublions pas qu'une mauvaise loi pourrait créer un autre gâchis, tel l'eugénisme d'une autre époque. En ce cas, il serait plus sage de laisser agir notre bonne vieille amie et fidèle compagne, «Rigor Mortis».

Avec de bons soins palliatifs et des soins de fin de vie à domicile, elle saura bien nous guider pour un autre siècle.

L.E. Hotte, Ottawa

Geste d'inadvertance

On accorde trop d'importance à ce geste d'inadvertance du premier ministre Justin Trudeau, dont on a amplifié l'intensité.

Il n'a peut-être pas calculé sa trajectoire sous pression, car il est toujours amateur en tant que chef de notre nation et fait face à une opposition plus forte que prévu vu ses dernières décisions. Il aurait ainsi cédé à sa propre impatience.

Mais se précipiter à vouloir tirer le whip conservateur de sa position? Voulait-il imposer son autorité?

Fabien Morin, Gatineau

Brouhaha aux Communes

Je sympathise avec Justin Trudeau. Les délais inutiles des travaux aux Communes nous forcent parfois à dire «Assez!» et à agir... ce qui m'est arrivé la semaine dernière.

J'ai visionné le vidéo de l'incident avec la députée Ruth Ellen Brosseau plusieurs fois et c'est évident que l'homme qui faisait dos à la caméra s'amusait à bloquer le chemin au whip du Parti conservateur. Et Mme Brosseau a largement exagéré sa réaction.

Son commentaire faisant allusion aux femmes violentées est inexcusable. Un manque flagrant de maturité! Assez les manigances et les coups montés! Allons de l'avant avec le projet de l'aide médicale à mourir!

Alberte Villeneuve, Vars

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer