À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Tant qu'à y être...

Je trouve très honorable la tentative du député d'Ottawa-Vanier Mauril Bélanger de changer une partie de la version anglaise de l'hymne national afin qu'elle soit inclusive pour tous ceux et celles qui ont contribué au bon vivre que nous sommes choyés d'avoir aujourd'hui.

Parallèlement, nous devrions aussi changer l'appellation des «droits de l'homme» pour «droits de l'humain/l'être humain» et «féminisme» pour «égalitarisme» afin d'être plus inclusif.

Fabien Morin, Buckingham

Apologie de la méchanceté

Les humoristes citent toujours la licence artistique pour justifier leur liberté illimitée. Que leur travail soit laid, méchant, vulgaire, grossier, stupide ou même haineux; ils sont des artistes, et donc ils sont Dieu.

Tout le monde dénonce l'intimidation, mais tolère et encense la leur: on paye pour la voir et l'entendre. La violence est aussi verbale.

Nous en sommes rendus là comme société.

Dévalorisons-nous les uns et les autres et après plaignons-nous que les jeunes à l'école, nos collègues de travail et nos employeurs nous imitent. Les terroristes ont le droit d'être violents, alors nous aussi?

Pauvre monde complètement désensibilisé. Il faut avoir un minimum de retenue, quand même.

Isabelle O'Connor, Montcerf-Lytton

Comme en 1896...

Notre amnésie collective nous ramène à notre histoire. C'est en 1896, il y a 120 ans, que le conseil municipal autorise la Hull Electric Company à construire et exploiter un tramway «en vertu du règlement #61». En peu de temps deux circuits se développent, l'une dans la Cité de Hull et l'autre pour relier Aylmer à Hull.

Cinquante ans plus tard, on congédie les tramways pour laisser toute la place à l'univers motorisé au gaz fossile. Ce n'est pas de la nostalgie que d'envisager pareilles alternatives en matière de transport.

Combien de villes très modernes y parviennent aujourd'hui?

Luc Villemaire, Gatineau

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer