À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

L'école jusqu'à 18 ans?

Oui et non. L'instruction a toujours été la clé de la liberté. Certes là où on l'a fait, le taux de diplomation a monté, mais la coercition? Je préférerais prévenir le décrochage: suivi des élèves en difficulté, spécialistes, aide aux devoirs, activités parascolaires stimulantes et attrayantes. Inspirer plutôt qu'écrouer.

Louise Dumoulin, Gatineau

Elles violent les chartes

Les musulmanes portent de plus en plus le voile au Canada. Rien de surprenant. Nos gouvernements leur permettent de prêter serment et même de témoigner le visage masqué. Or, leurs voiles sont les symboles de l'inégalité des sexes reconnue par la charte du Canada et par celle du Québec. Mais les gouvernements ont peur des religions, c'est pourquoi ils ne font pas respecter leur charte. Interdire les voiles, ce n'est pas bafouer la liberté de religion. Cette coutume imposée par les salafistes et autres terroristes n'est pas un précepte religieux. Le Coran n'en parle pas. Dénoncer les voiles, ce n'est donc pas de la discrimination, encore moins de l'islamophobie, mais un appel à respecter les chartes. L'égalité des sexes représente une grande valeur au Canada et au Québec et les musulmanes la bafouent. Il est temps de le dire haut et clair.

Normand Rousseau, Gatineau

Une enquête, s'il vous plaît

Jacques Languirand, un autre vaisseau de la culture, vient de sombrer. Si on ne peut pas légalement mener d'enquête sur cet échouage au motif d'une plainte personnelle, qu'on le fasse au motif de la sécurité publique. Quitte à ce que l'État institue une commission qui pourrait émuler un Bureau de la sécurité des transports, relationnels cette fois. Sa mission? Faire la lumière sur les causes d'accidents criminels comme les agressions sexuelles. Son mandat? Recommander des mesures pour que les courants traîtres et routes tordues cessent de meurtrir et de tuer. 

Pascal Barrette, Ottawa

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer