À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Voici une économie

Le gouvernement coupe en mentionnant que ceci n'affecte pas les services à la population. Voici un endroit qu'il pourrait économiser: le Centre d'assistance et d'accompagnement aux plaintes. Le CAAP existe depuis 22 ans et 90% des gens ne le connaissent pas. Ils aident à formuler une plainte contre le système de santé ou des services sociaux. Le CAAP écrit votre plainte et la transmet au commissaire qui l'évalue.

Pourquoi pas faire la plainte directement? Ceci pourrait représenter une économie de plusieurs millions. 

André Bérubé, Gatineau

Un Québec de succursales

C'est scandaleux! Un fleuron de la grande famille québécoise, les Rôtisseries St-Hubert, passe à des mains étrangères. Après Alcan, Provigo, Rona etc. À quand Bombardier? Le Québec redeviendra aux années 1940-1950, un Québec de succursales?

Denise St-Denis, Val-des-Monts

Merveilleuse idée!

Merveilleuse idée que de permettre les poulaillers urbains! Par contre, la Ville de Gatineau conservant l'option de tout abolir dans un an, je crains que très peu de familles choisissent de le faire. Les coûts associés à une nouvelle construction (poulailler, clôture, lampe chauffante, poules, mangeoire et nourriture) frôleront le millier de dollars. Si ce montant ne peut être amorti sur plusieurs années, votre beau projet est condamné... dans l'oeuf.

France Duval, Gatineau

L'odeur des poules

Avoir des poules en campagne, ça va, mais pas en milieu urbain. Je demeure au centre-ville et un voisin en a eu l'année dernière. Savez-vous quelle odeur ça dégage en juillet, des poules? J'aimerais bien savoir qui la Ville de Gatineau a sondé pour penser à autoriser des poules en milieu urbain en 2017. Et quels résidants de maisons huppées accepteront des poules comme voisines. 

S. Richard, Gatineau

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer