À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Merci aux témoins

À tous les automobilistes présents lors de l'accident survenu à 15 h 45, le vendredi 11 mars dernier, à l'angle de Sir George-Étienne Cartier et Birch à Ottawa.

Un gros merci à ceux qui se sont arrêtés comme témoins, ou au moins pour porter assistance aux accidentés.

Vous noterez bien, par mon sarcasme, que personne ne s'est arrêté. Et croyez-moi, ce n'est pas les témoins qui manquaient... Trop pressés de retourner à la maison par un vendredi après-midi. Cela en dit beaucoup sur notre société actuelle...

Yves Couroux, Gatineau

Deux poids, deux mesures

Ça m'a fait du bien que vous nous rappeliez, messieurs Hétu et Marleau, nos préjugés, nos deux poids, deux mesures (LeDroit, le vendredi 11 mars 2016)!

Il est vrai que l'on est prêt à juger les actions des autres, surtout ceux que nous percevons comme des abuseurs du système. Mais lorsque les fiscalistes n'hésitent pas à déclarer que poursuivre ceux qui cachent leur fortune dans les paradis fiscaux n'est pas réaliste car ça coûterait trop cher aux contribuables, personne ne déplore cet état de chose.

Et là, on parle de millions, voire de milliards de dollars non déclarés et non de quelques miettes que les désavantagés de notre société peuvent recevoir.

Oui, vous avez bien raison de nous le rappeler.

Sylvie Richer, Ottawa

Susceptible

Susceptible, le ministre Barrette!

L'Outaouais a pu le constater lors de son récent passage dans la région alors qu'il a très mal pris de se faire prendre en défaut avec ses données erronées quant aux attentes des résultats des tests PAP.

Jeudi dernier, on a pu constater qu'en plus d'être susceptible, il est arrogant. Traiter son « homologue » de l'opposition de la façon dont il l'a fait est inacceptable et le pire c'est qu'en plus de ne pas s'excuser, il a même défendu cette façon d'agir à l'émission Tout le monde en parle de dimanche.

J'espère que le premier ministre Philippe Couillard saura réprimander son ministre de la santé et le forcera à s'excuser publiquement ou, encore mieux, le remplacera par quelqu'un qui est respectueux, ce que le ministre Barrette semble incapable d'être.

Sylvie Giroux, Gatineau

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer