À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Truc pour économiser

Chaque prescription à la pharmacie vient avec un coût d'exécution entre 4 $ et 15 $. Donc si vous renouvelez des médicaments à chaque mois, ça coûte cher. Sauf pour des narcotiques, vous pouvez les renouveler jusqu'à 100 jours à la fois ou 3 mois et ainsi épargner. Une autre façon d'économiser!

Denise Belair, Gatineau

La perte des repères

Quand on fait partie des privilégiés de l'humanité et qu'on veut décider du lieu, de l'heure et des circonstances de sa propre mort; quand on trouve normal de forcer les médecins à aider les malades à se tuer; quand on ne voit aucune contradiction dans la transformation des hôpitaux en mouroirs; quand on fustige les médecins, les institutions et les ordres religieux qui refusent, en leur âme et conscience, de tuer leur prochain, fût-il demandeur et consentant; quand on envisage le plus sérieusement du monde de permettre aux plus démunis, les enfants et les personnes atteintes de troubles de santé mentale, de se tuer; quand on s'en remet aux sondages et aux tribunaux pour décider des questions de vie et de mort; quand on emploie des euphémismes lénifiants comme «l'aide à mourir» ou «mourir avec dignité» pour désigner et atténuer l'acte de tuer; alors on sait que notre société a perdu ses repères et qu'elle est prête à braver l'interdit le plus fondamental de notre civilisation: celui de ne pas tuer.

Jean-Pierre Villeneuve, Ottawa

Combattre le jihad

Pour combattre le djihadisme, il faut combattre ses outils: Internet et ses réseaux sociaux, ainsi que l'endoctrinement surtout des jeunes dans des lieux de culte. Si on a pu fermer les sites MegaUpload et Hotfile et autres qui permettent le partage de fichiers, pouvons-nous fermer les sites de subversion? Les chaînes de télévision qui véhiculent les images de l'horreur de ces zombies devraient-elles aussi les passer au tamis car quelques-unes en ont toujours l'exclusivité. Peut-on se demander pourquoi?

Habbib Boucetta, Ottawa

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer