À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

L'expérience, une «anecdote»?

À Gilles Carpentier,

président de la Société de transport de l'Outaouais,

En qualifiant d'«anecdotique» l'information fournie par le Syndicat des chauffeurs et employés de l'entretien dans le dossier des pneus à traction des autobus de la STO, je suis déçu de constater que vous accordez trop peu d'importance aux commentaires, opinions et expériences des chauffeurs.

De simples anecdotes! Quel manque de respect à l'endroit des artisans de la STO!

Surtout après avoir fait miroiter que vous seriez à notre écoute et que vous en avez fait grand état lors d'une conférence de presse le 28 mai 2015.

D'ailleurs, vos propos médiatiques concernant votre présumée écoute à l'endroit des chauffeurs et de leur syndicat ne reflètent aucunement la réalité vécue par ceux-ci.

De plus, il est inexact d'affirmer qu'aucun autobus de la Société de transport de Montréal n'est muni de pneus à traction.

Enfin, en affirmant que la STO ne fait «aucun compromis sur la sécurité des usagers et des chauffeurs», vous démontrez bien à quel point vous êtes éloignés de la réalité. Je vous invite à participer aux réunions du comité Santé Sécurité au travail.

Guy Gosselin, vice-président, Syndicat des chauffeurs et des employés de l'entretien

Société de transport de l'Outaouais

Un meilleur doublage

Assez surprenant mais il y a beaucoup de personnes, à Gatineau et encore plus dans l'ensemble du Québec, qui ne comprennent pas l'anglais.

Il faut trouver une agence de doublage pour trouver des personnes capables de parler un bon français en plaçant les bons accents à la bonne place, en même temps que les lèvres de son interlocuteur dans notre si belle langue française et non en «slang» canadien. Au correspondant M. Verreault («Le français au cinéma», LeDroit, 16 février) de nous trouver ça.

G. Imbeault, Gatineau

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer