À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Précision

L'Association générale des étudiants et étudiantes de l'Université du Québec en Outaouais (AGÉ-UQO) précise qu'elle n'est pas signataire de la lettre concernant la réduction de l'indemnité reçue par les preneurs de note de l'UQO, ni n'en cautionne le contenu.

Carl Lacasse, Coordonnateur, AGÉ-UQO

Pour aider Watson

Pourquoi les élus de la Ville d'Ottawa ne demandent-ils pas à leur directeur général de préparer un plan qui établirait quelles sont les ressources humaines, matérielles et budgétaires requises pour faire d'Ottawa, capitale nationale du Canada, une ville officiellement bilingue? Ce plan pourrait être adopté par le conseil, conditionnel à l'obtention de subventions du fédéral pour sa mise en oeuvre et à la modification de la loi constitutive par le Gouvernement de l'Ontario pour qu'Ottawa soit déclarée Ville officiellement bilingue dès 2017. La pierre d'achoppement actuel pour l'administration municipale et le maire Jim Watson, c'est strictement une question d'argent; et pour marquer de façon significative le 150e du Canada, le gouvernement fédéral devrait y pourvoir sans hésiter. Au-delà du geste symbolique, offrir aux Canadiens une capitale officiellement bilingue rehausserait la fierté nationale et la réputation internationale du Canada.

Antoine L. Normand, Gatineau

Un combat perpétuel

Chapeau à Messieurs Marc Laviolette et Jacques Legendre, ex-conseillers à la Ville d'Ottawa, qui ont défendu les francophones! L'indifférence du maire Jim Watson pour les francophones n'a rien de nouveau. Les résultats de la recherche des politicologues Linda Cardinal et Anne Mévellec ne surprennent pas et on félicite le travail ardu de ces travailleuses acharnées!

Un maire d'Ottawa doit représenter tous ses citoyens, francophones comme anglophones. Une ville d'exception, une «capitale nationale» qui doit représenter tous les Canadiens, y compris les Canadiens français.

Nous continuons de croire que la Ville d'Ottawa, même comme capitale nationale, n'a rien à voir avec le peuple canadien-français ou la protection des intérêts et/ou l'amélioration des services aux francophones! La vraie et unique «capitale nationale» des Canadiens-français se situe à Québec, une ville qui reconnaît les valeurs et l'histoire des francophones, de son peuple!

M. Renaud, Gatineau

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer