À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Manque de compassion

J'écris avec peine et rage.

Ma cousine, qui travaille au marché Super C de Hull, passe ses derniers jours avec sa mère mourant du cancer. Son employeur l'achale à tous les jours pour savoir quand elle pense retourner au travail, pour lui dire que si elle n'a pas de papier du médecin, elle ne sera pas payée!

Où est leur compassion? Certaines situations sont hors de notre contrôle.

Sylvie Lepage, Gatineau

L'incohérence de Trudeau

La position prise par Justin Trudeau sur l'accueil de 25 000 réfugiés syriens est certes fort louable et démontre de la sensibilité et de l'humanisme. Voilà une belle ouverture d'esprit digne du premier ministre du Canada.

Cependant, cette ouverture d'esprit ne se manifeste pas lorsqu'il s'agit d'accueillir les enfants à naître. Quelqu'un a déjà dit avec justesse: «Un peuple qui tue ses enfants n'a pas d'avenir?» Il devrait respecter ses députés qui désirent prendre position en faveur de toute vie humaine, incluant les enfants à naître.

La liberté humaine n'est pas absolue et nous n'avons pas le droit d'éliminer ceux et celles qui ne font pas notre affaire, que ce soit des enfants à naître, de grands malades ou des personnes âgées.

Renald Veilleux, Gatineau

Des joueurs du Québec

La solution pour le Canadien de Montréal? Prendre des joueurs québécois, comme dans le temps. Présentement, la plupart viennent d'Europe et ils ont le CH... je ne dirai pas où. Ils fêtent au restaurant après une défaite et n'ont pas l'air très peinés!

La direction devrait parler moins de Carey Price: peut-être que les autres se sentiront valorisés un peu. Une équipe, c'est cinq joueurs sur la glace, plus un gardien!

Luc Robert, Gatineau

Déboulé raide

Comment traduire le Red Bull Crashed Ice? Le Red dé-Bull-é? Pour le «raide déboulé» de Red Bull. 

Pascal Barrette, Ottawa

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer