À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Les artéfacts

La Ville de Gatineau ne sait pas encore ce qu'elle va faire des artéfacts trouvés sur le site de la rue Jacques-Cartier («Fouilles sur la rue Jacques-Cartier: deux fois plus cher que prévu», 14 janvier). Une suggestion: que Gatineau et Kitigan Zibi rencontrent ensemble le Musée canadien de l'histoire et y demandent un espace d'exposition permanent pour y en installer un certain nombre.

Ces pièces historiques sur l'histoire du Canada font partie de l'histoire de la Ville de Gatineau, et c'est ici qu'est situé le Musée de l'histoire.

Antoine L. Normand, Gatineau

En santé en Ontario

Merci pour l'article «Naviguer le labyrinthe de la santé en français en Ontario» sur le Carrefour Santé, qui aura lieu les 10 et 11 mars prochains, au Centre des conférences d'Ottawa.

C'est vraiment une excellente initiative pour aider les gens à se retrouver dans le système de soins de santé en s'informant davantage sur les services offerts en français. Le premier Carrefour Santé a effectivement été initié par Jeanne-Hélène Tardivel, la directrice générale de Montfort Renaissance, et son équipe. Je veux préciser que Montfort Renaissance n'est pas une unité de santé mentale et de toxicomanie de l'Hôpital Montfort. C'est un organisme communautaire indépendant et sans but lucratif qui offre une gamme de programmes et services, notamment en santé mentale et toxicomanie.

Montfort est par ailleurs un de nos grands partenaires, et Montfort Renaissance gère le Centre de gestion du sevrage d'Ottawa pour l'hôpital.  

Michelle de Courville Nicol, présidente du conseil d'administration, Montfort Renaissance

Bowie? Connais pas!

À propos de David Bowie, je n'avais jamais, jamais entendu parler de cette personne avant cette semaine. Depuis son décès, et avant aussi, la jeune génération en ont fait son Dieu, un dieu pourri.

Moi, je reste avec mon vrai Dieu.

Marcel Séguin, Ottawa

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer