À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Charlie Hebdo, un an après

Au-delà des mots, il y a toujours ce ruissellement de vie qui vient et va entremêlé dans un fracas de haine et d'amour. 

Au-delà des mots, il y a toujours la souffrance physique, morale, imprégnée d'une réalité de destruction, de jugement, de rejet, de fermeture du coeur.

Au-delà des mots, il y a toujours les sans-mots d'incompréhension devant l'impuissance d'une horreur sans compassion.

Au-delà des mots, il y a toujours une croyance, une espérance en un Dieu, un Allah, ou un Prophète qui se proclame «Vérité». Pourtant, croire ou croire en rien, c'est juste de vivre au pays des cauchemars au côté d'une humanité qui se fait exploser dans une orgie de massacres au nom d'une idéologie, d'une religion, d'un pouvoir.

Au-delà des mots, il y a toujours des maux criants, silencieux, que nous essayons de ne pas voir, ne pas s'en approcher de peur à avoir à faire naître notre générosité du coeur, notre élan d'accueil. Au-delà des mots, il y a toujours une solitude que seule l'âme peut entendre dans son enveloppe de tranquillité. 

Au-delà des mots, il y a des naufrages déchirants, douloureux, des arrivées de joie qui illuminent ce chemin de renouveau qui se fait lentement, mais sûrement.

Au-delà des mots, 2016 est là, nous invitant à faire de chaque jour un sourire à l'autre, à ouvrir nos bras à l'accueil du plus petit, à donner une chance à un humain de réaliser son avenir. C'est tout ce qui me reste d'espérance dans ce monde qui n'en finit pas d'éteindre petit à petit toute beauté humaine.

H. Jocelyne Desjardins, Gatineau

Boivin à la mairie

L'année 2016 sera pleine de surprises dans la recherche du «maire idéal» pour Gatineau.

Ce ne sera pas difficile de trouver mieux pour représenter et conduire les destinées de la ville.

La personne que je verrais est nulle autre que Françoise Boivin, d'un dynamisme sans contredit et sauf erreur, elle serait la première femme à la mairie de Gatineau. Elle a mon vote!

Denis Potvin, Gatineau

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer