À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Le geste et la parole

Le geste et la parole

Récemment, Jacques Frémont, le recteur désigné de l'Université d'Ottawa, évoquait les liens étroits que celle-ci entretient avec les Franco-Ontariens et l'importance de protéger leurs droits avec la Loi sur les services en français. C'est cette même université qui a refusé de se soumettre à la Loi 8 pendant des années et qui ne s'est résignée à une timide désignation partielle que devant la levée de boucliers des Franco-Ontariens.

S'il veut joindre le geste à la parole, M. Frémont devrait, dès son entrée en fonction, appliquer la Loi 8 aux facultés des sciences et de génie ainsi qu'aux programmes de cycle supérieur, qui échappent à l'application de la Loi 8. Il corrigerait ainsi une injustice flagrante.

L'Université d'Ottawa ne peut logiquement restreindre la désignation de ses programmes, tout en s'opposant à la création d'une université de langue française en Ontario.

Ce que les Franco-Ontariens attendent d'elle, ce ne sont pas des mots qui masquent son obstruction, mais des actes qui font progresser leurs droits.

Jean-Pierre Villeneuve, Ottawa

Des excuses papales?

Le pape ne doit pas présenter de plates excuses aux Autochtones pour le mal que l'Église et son clergé leur ont fait.

Ce ne sont pas des erreurs, des défaillances, mais des crimes, des viols d'enfants, délits dont l'Église doit répondre devant la justice civile et non devant sa justice religieuse du Droit canon. Des prêtres jugent des prêtres comme des policiers enquêtent sur des policiers.

Des excuses, ce n'est pas suffisant. Le pape doit livrer les prêtres pédophiles à la justice civile. En les protégeant jusqu'ici, il est coupable du même crime. L'Église du Québec doit répondre de ses crimes devant la justice civile, rien d'autre.

Laïc ou religieux, c'est la même justice pour tout le monde.

Normand Rousseau, Gatineau

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer